Ceux qui s’aiment finissent toujours par se retrouver

Sonia Dagotor

Livre de poche

 » Lorsque deux êtres se sont aimés très forts,  quoiqu’il advienne,  au bout du fil, ils se retrouveront encore »

3 femmes
La grand-mère,  la mère, la petite-fille
Liliane, Catherine,  Justine

Un livre féminin,  un livre sur l’amour, l’amour d’une vie,  l’amour qui s’étiole,  l’amour naissant.

3 générations,  3 points de vue différents, un roman choral qui nous embarque avec rythme sur le chemin de l’amour.

Liliane a, depuis peu, la visite dans ses rêves de son premier amour, qu’elle n’a pas épousé.  A l’époque on ne demandait pas l’avis aux jeunes gens.

Catherine après 30 ans de mariage,  la lassitude s’est installée au fil des années, elle retrouve les premiers émois avec un collègue, mais la peur du regard des autres l’empêche de vivre pleinement cette seconde chance.

Justine, génération 2.0  vit son premier amour, enfin si on peut dire  mais si l’amour était autre chose…

On avance avec ces trois femmes avec leur nostalgie,  doutes, espoirs.
Chacune ses attentes, ses choix,  ses questionnements.

Qui n’a jamais eu envie de tout envoyer balader,  partir vers l’inconnu,  demander son droit à aimer et être aimée ?
Pas d’âge pour ressentir le « Whaou » qui fera battre le cœur !
Qui peut dire que l’amour durera toujours,  peut être faut il faire ses propres erreurs ?

C’est aussi un livre sur 3 femmes qui s’aiment mais qui ne savent pas l’exprimer.

Liliane a une complicité pleine d’humour et d’amour avec sa petite fille.
Des liens plus complexes avec sa fille Catherine,  des non-dits, la charge de l’éducation ont pesé sur leurs relations.
Il est peut-être temps de pardonner, se pardonner, s’écouter.

Sonia Dagotor nous écrit un livre léger,  frais,  qui nous emporte, nous questionne, un roman tout en finesse,  en émotions.

L’amour un thème universel qui nous fait « tourner la tête »

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C’est un livre qui doit faire du bien. J’aime le titre, le sujet et ta façon d’en parler tout en sensibilité ! Merci à toi 😊

    J'aime

  2. Oui c’est ce qu’il me fallait dans cette morosité parler d’amour fait du bien 😉

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s