La maison sans souvenirs

Donato Carrisi

Calmann Levy

Reçu lors de la masse critique Babelio

#lamaisonsanssouvenirs une suite indirecte de #lamaisonsansvoix.

Dans ce livre, on retrouve Pietro Gerber hypnotiseur Florentin. Dans « la maison sans voix » la vie de Pietro a volé en éclat.
Une déflagration qui le rend terriblement seul.
Un cataclysme a balayé son monde d’avant.

On vient de retrouver un petit garçon de 8 ans Nikolin, ayant disparu 9 mois plus tôt, égaré, mutique. La police fait appel à Pietro pour essayer de le faire réagir.

« il ne battait pas des paupieres »

Le jeune garçon est imperturbable, pas humain.

Gerber explore l’esprit des enfant mais Nikolin est différent, un mal plus profond plus abyssale l’habite.

« La vérité pourrait se révéler à la fois simple et plus terrifiante qu’on l’imagine »

Nikolin est comme possèdé, Pietro va agir seul, essayer de découvrir l’histoire de ce petit garçon, ne rien dire à Anita Baldi, son amie, la magistrate.
Il est trop impliqué et met en danger son impartialité.
Pietro ouvre des blessures invisibles, des vides impossibles à combler. Il se perd dans les méandres de la conscience humaine.
Peu à peu il ouvre une brèche, il tombe, une peur noire bouillante le foudroie.

L’hypnotiseur ne se résigne pas et découvre un « phénomène terrible et inconnu » et plonge dans les abysses de la psyché.

J’ai beaucoup aimé ce thriller psychologique, l’hypnose m’attire, je trouve cela déroutant de pouvoir entrer dans la tête des gens. Ce livre est bien emmené, Donato, connaît les codes d’un bon livre, il te malmène l’esprit, t’envoie sur plusieurs directions. Les chapitres courts s’accélèrent et tu n’as qu’une seule attente découvrir la fin du mystère.

Alors ai-je aimé « la maison sans souvenirs?« 

Oui …et non.

Ce livre est sans contexte un bon Donato, un moyen Carrisi. Le dernier quart m’a perdu trop de rebondissements tuent le rebondissements. Et cette fin qui me laisse sur ma faim.
Alors oui j’ai aimé mais je suis mitigée car si je veux connaître cette fin il faut que j’attende un an. Et j’aurais aimé savoir que c’était une suite qui aurait une suite.
Pour moi il est nécessaire d’avoir lu le premier, pour comprendre Pietro …et ce rebondissement à la fin…

Alors vas y, fais toi ton avis si tu ne l’as pas lu, et si tu l’as lu vient m’en parler.

Merci à Babelio et les éditions Calmann-Lévy

La maison sans souvenirs par Donato Carrisi

La maison sans souvenirs

La maison sans souvenirs

Donato Carrisi

tous les livres sur Babelio.com

Publicité

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Ha mince… je vais attendre, alors !

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s