Dernier Train pour Londres

Meg Waite Clayton

Les Escales

20 octobre 2022

Inspiré de faits réels, l’histoire poignante d’une femme qui a sauvé des milliers d’enfants au péril de sa vie »

1934 , Hitler et sa mégalomanie sont au pouvoir, le nazisme voit le jour, les juifs sont stigmatisés.

Une néerlandaise, Truus Wijsmuller, semploie à sauver les enfants du Nazisme, elle prend tous les risques pour mettre ses petits protégés à l’abri, leurs trouver une famille pour une nouvelle vie.

Les frontières se ferment mais la « nuit de Crystal » voit la Grande Bretagne ouvrir ses frontières pour accueillir 600 enfants juifs.

« Mon père disait que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité à continuer malgré elle « 

Stephan Neumann 15 ans a pour meilleure amie Zofié-Hélène.

L’un est passionné de littérature et de Zweig, alors que l’autre aime les mathématiques.

L’un est juif, l’autre a une famille de journaliste anti-nazis.

2 adolescents qui ne savouent pas l’amour qui nait.

2 adolescents qui perdront très vite leur insouciance.

L’inquiétude monte.

L’annexion de l’Autriche ne fait pas l’unanimité dans le coeur des autrichiens, il ne reste que la détresse, la tristesse, la désolation.

Adolf Eichmann met en place les déportations à grande échelle, avant celles de l’Allemagne.

L’organisation des kindertransport voit le jour et sauvera 10 000 enfants.

Tante Truus, aidée de bénévoles,et quelque soient les dangers font face à la sombre Histoire de la seconde guerre mondiale. Des héros méconnus.

Truus Wijsmuller, une femme au grand cœur. Une femme d’exception qui fera partie de la résistance néerlandaise, une femme courageuse qui remue notre sensibilité, nos émotions.

Un déchirement face à l’abnégation de ces parents qui donneront à leurs enfants un avenir en les laissant partir, malgré les peurs, malgré l’inconnu.

Truus Wijsmuller inspa l’auteure Meg Waite Clayton.

Un livre dense et intense, un livre romancé aux détails historiques, un plaidoyer pour rendre hommage à la mémoire de ces femmes et ces hommes qui œuvreront à sauver des enfants d’une mort atroce. Des hommes et des femmes qui se sont soulevés dans l’ombre face au plus grand criminel de guerre de l’Histoire.

Un pan de l’histoire peu connu, réhabilité par l’auteure.

Des émotions décuplés face à la détresse , la cruauté humaine, « le mal insidieux et envahissant qui sinfiltre dans la vie. »

Un livre richement documenté, divisé en 4 parties.

Un gros coup de cœur, pour cette femme.

Merci aux éditions Les Escales et à Anne.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Ça restera à jamais une des pires périodes de l’histoire, mais ce genre de livre redonne foi en l’humanité…

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s