Fermer les yeux

Antoine Renand

La bête noire / Robert Laffont

Dominique Tassi, enquêteur à la retraite, est hanté par une erreur judiciaire. Il a fait accuser, enfermer Gabin Lepage pour le meurtre de Justine, petite fille, atrocement tué. Il était le coupable idéal.
Oui mais…
15 ans plus tard, des disparitions de jeunes filles, des meurtres ont lieux et rappellent étrangement celui de Justine. Des détails sont relevés sur les corps.

« Plaies lavées, ecchymoses, coupures, les parties génitales brulées »

Par l’intermédiaire de l’avocate, de Gabin Lepage, Emma, il fait rouvrir l’enquête.
Un climat anxiogène s’installe, et la pression atteint son paroxysme quand il s’aperçoit que le dossier de Justine est vide. Aucune mention des plaies n’est mentionnée.

« La gendarmerie est une vieille dame qui n’aime pas reconnaître ses erreurs »

Il s’allie à Nathan Rey jeune auteur, spécialistes des tueurs en série

Ensemble ils veulent faire éclater la vérité et arrêter le plus insaississable des prédateurs depuis 2 décennies.
Mais rien n’est simple, l’enquête est complexe plusieurs ramifications s’offrent à nous.
L’auteur nous plonge dans le noir abyssal de l’être humain.

Une intrigue rondement menée, l’auteur sème des indices avec parcimonie, ses personnages sont attachants envahis par le doute, la culpabilité mais ils ont aussi soif de vérité.
J’ai beaucoup aimé Tassi, ex-gendarme à la retraite, qui veut solder ses comptes avant que « la nuit » ne le prenne.
Et Nathan, un être torturé, submergé par son passé, ses failles et ses fêlures.
Emma forte et fragile mais déterminée à montrer que l’enfermement de Gabin Lepage est une erreur judiciaire.

Un trio de choc
Un duo Nathan, Tassi quasi filial.

Un dénouement inattendu, glacial.

L’auteur ne nous ménage pas, et s’emploie à nous choquer, nous terrifier dans ses descriptions sur les tortures que le tortionnaire inflige aux « filles »
Le coeur au bord des lèvres ces descriptions se vivent à notre corps défendant.

« J’ai toujours aimé les lames. Ça m’a toujours excité de voir le sang couler…mais ce que j’aime le plus, tu sais ce que c’est ? L’électricité. Et les cris, les cris…entendre leurs hurlements. Voir leur gueule terrifiée. « 

A lire bien évidemment !!!

Et toi tu l’as lu?

Et que dire de ce « monde vicié » qui préfère « fermer les yeux »


Éprouvant.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Difficile de lâcher l’histoire. Une fois commencé, j’ai lu ce livre quasiment d’une traite tant l’intrigue est prenante. Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne comprends pas pourquoi je l’ai gardé si longtemps dans ma pal

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s