RESPIRE

Niko Tackian

Calmann-Lévy

5 janvier 2022

« Le paradis est une ile, l’enfer aussi »

J. Schalansky

L’auteur s’est inspiré d’un phénomène japonnais « les évaporés. Des personnes disparaissant sans laisser de traces.

Qui n’a pas eu envie un jour de changer de vie ? De se casser ? De tout laisser tomber?

RESPIRE

Pour sortir de la dépression, du bourbier d’une vie ratée, d’une dérive, des habitudes

C’est le cas pour Yohann, écrivain raté, quitté par sa femme, envie d’un ailleurs, pour une vie meilleure, se faire oublier et tout recommencer.

Promesse faite par « Bluesky » moyennant finance.

Yohann fait le pas avale la petite pilule bleue pour un horizon heureux.

RESPIRE

L’intensité des lieux, cette île de sable blanc , ce ciel bleu, l’air iodé, l’océan, la plénitude, la sérénité.

A en avoir le souffle coupé

Trop beau pour être vrai ?

RESPIRE

Yohann, devient Achab, détective privé. L’île est peu peuplé, les habitants plutôt revêches.
Ce ne fut portant pas toujours le cas.
Que cache cette île? qui sont ses habitants ?
Une obsession pour Yohann découvrir le mystère et …repartir

RESPIRE

Plus tu tournes les pages , plus l’angoisse te gagne, tu manques d’air.
Un paradoxe sur cette île à ciel ouvert.
À en devenir paranoïaque.

Quitter tout c’est aussi laisser les problèmes, les soucis, une vie. Mais oublie-t-on tout si facilement ?

Et l’île?
Tu fais vite le tour, vite saturé des palmiers et cocotiers, du ciel bleu, de la mer, cette immensité oppresse.
Le paradis sur terre n’est qu’illusion, tout comme la liberté.
Enfermé sur l’île !
Cela pourrait presque être comique, si ce n’est que l’ennui est tenace, la brume est funeste, la peur intense, l’angoisse prégnante.

Tu tournes en rond comme un poisson rouge dans son bocal
Sauf que tu manques d’oxygène
La psychose te gagne.

RESPIRE

La plénitude suffocante, les secondes qui s’étirent, les reflets tronqués, la fragilité de la vie, les secrets échoués, le vide absolu déchirant les entrailles.
Le vague à l’âme asphyxie, engloutit.

Le néant te gagne.

INSPIRE, EXPIRE, RESPIRE

La dernière page est tournée.

Niko Tackian se renouvelle encore une fois, le sujet est maîtrisé, l’écriture s’est bonifiée comme un bon vin, à maturité.
Les chapitres sont courts,la plume vive acérée.
Un raconteur d’histoire qui nous plonge dans un huis clos à ciel ouvert. C’est rondement mené bien ficelé, pas de temps mort, l’essentiel pour comprendre que la réalité est malaisante, oppressante, la terreur est viscérale.

Un roman entre polar, aventure et fantastique. INCLASSABLE

Un mélange des genres très réussi

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Un Niko Tackian qui ose bouger les lignes, sortir de sa zone de confort c’est génial. Je vais le lire. Tu as le don de susciter l’envie de se plonger dans un thriller. Passe un excellent dimanche 😊🌞

    Aimé par 1 personne

  2. Tu me donnes la pression 😅. J’aime l’écriture très scénaristeque de l’auteur j’aime quand cela va vite que tu es happée par l’histoire, et en même temps ressentir les choses , te poser des questions, sur la vie, nos directions. Le seul petit bemol le nombre de pages 100 de plus je n’aurai pas dit non😉
    Yvan de Gruznamur à écrit une très jolie chronique pointue et des questions à N.Tackian. à lire

    Aimé par 1 personne

  3. couriretlire dit :

    INCLASSABLE, c’est le bon terme !! il m’a filé une crise d’angoisse sur certains passages

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s