Mademoiselle Papillon

Alya Cardynn

Pocket

2 infirmières
2 temporalités
2 destins

Thérèse Papillon (1886-1983), juste parmi les nations, infirmière de la croix rouge donna sa vie pour les enfants ceux de l’après Grande-Guerre, puis en 39/45 des enfants juifs cachés parmi les autres.
Accueillir les enfants dans un lieu rassurant, le preventorium dans l’abbaye de Valloires.

Alya Cardyn met à l’honneur Melle Papillon, une femme d’exception, un modèle de force et de ténacité. Aidant les jeunes enfants vivants dans la rue, orphelins, mourant de froid, de faim, de maladie, en les recueillant à l’abbaye. Elle se bat pour le financement, la mise en place, l’organisation, jamais elle n’abandonne.

« Le conflit des hommes nous a laissé une chance à nous les femmes. Pour la première fois nous pouvons porter seules nos ambitions. En nous privant des hommes, la guerre nous a pourvues d’un droit d’initiative, d’une détermination nouvelle, d’une liberté inespérée « 

Une grande Histoire dans l’histoire. Raconter la vie de cette femme admirable tout en y mêlant la fiction.

La mère de Gabrielle , écrivaine, donne à lire son dernier roman à sa fille, un roman racontant l’histoire de Melle Papillon.

De nos jours Gabrielle 30 ans, au bord de la rupture, de la dépression, n’arrive plus à faire face à la douleur.
Elle ne supporte plus la pression, les gardes, les bébés si fragiles, la détresse des parents, elleest assaillie par les émotions psychologiques et physiques. Sa salle est devenue un lieu où l’indifférence règne pour ne pas souffrir.
Un sentiment d’impuissance, de culpabilité.

La lecture du roman de sa mère va au fil des pages lui redonner l’envie de se battre, appréhender les enfants, les parents autrement
Discuter, écouter, envisager différemment.
Se remettre en question.

« C’est la relation aux autres qui donne toute sa valeur à la vie »

Mettre en place le Nicap (méthode établi par Heidrlis Als, psychologue et professeur à Harvard) une méthode qui humanise la relation entre professionnels, patients, parents.
Une méthode qui s’initie avec le coeur, qui n’agresse plus l’enfant, avec les lumières, les sons des différentes machines.
Une méthode qui rend la place aux parents, une relation avec leur enfant. La tendresse, l’amour pour un développement positif, plus rapide.

L’auteure rend un hommage sincère, émouvant mais aussi lumineux.
Une écriture vive et addictive ou les chapitres courts renforcent cette force.

Un livre :

NÉCESSAIRE ➖ÉMOUVANT ➖BOULEVERSANT

« Ma maman disait toujours qu’il n’y a pas que la nourriture qui fait grandir, les câlins aussi « 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s