Ou est Anne Frank !

Ari Folman/Lena Guberman

Calmann-Levy

 » C’est seulement maintenant et ici que je comprends vraiment pourquoi tu m’avais inventée. « 

Résumé de l’éditeur : après « le journal d’Anne Frank, adapté en roman graphique avec David Polonsky en 2017, Ari Folman poursuit son travail de mémoire avec une visite poétique et familiale à Anne Frank qui résonne fortement avec l’actualité.

Ari Folman et la dessinatrice Lena Guberman nous entraînent plus de 70 ans après la publication du journal d’Anne Frank, à Amsterdam, pour faire revivre Kitty, son amie imaginaire.

Amsterdam, la maison d’Anne Frank devenue un musée, son journal est exposé. On suit l’amie imaginaire d’Anne, Kitty, qui prend vie en sortant du cahier.
Désorientée, cette dernière recherche Anne, et ne sait pas qu’elle a été sa destinée, sa tragédie.

2 temporalités pleine d’émotions.
La seconde guerre mondiale, les fascistes, les camps de concentrations, les juifs que l’on éradique.
Le monde de nos jours avec Kitty, et les réfugiés.

Un parallèle entre la déportation d’Anne, et les migrans que l’on raccompagne aux frontières, les enfants que l’on refoule.

Une actualité brute et meurtrière,
une actualité on ne peut plus vibrante
Des personnes meurent chaque jour pour fuir leur pays devenu hostile, fuir pour offrir à leurs enfants une vie meilleure, fuir pour trouver une terre d’accueil, fuir pour ne plus avoir peur…de vivre.

Kitty, dévastée, mais forte de l’intelligence et de la bonté d’Anne veut rendre justice aux opprimés.

Ou est Anne Frank est un graphique intelligent qui pour tenir son jeune lecteur en haleine mêle l’Histoire à l’imaginaire, le vol du journal d’Anne, l’amour, …

Un livre qui devrait être lu pour comprendre que l’histoire souvent est un éternel recommencement.
Un livre sombre qui pourtant allume une lueur d’espoir, un peu d’humanité.
Des illustrations qui nous emmènent dans la sombre histoire d’Anne aux teintes rouge et noires, aux couleurs nuit lorsque les réfugiés se cachent. Une force lumineuse lorsque Kitty met en exergue les idées d’Anne.

Un livre emotionnel qui après tant d’années nous vrille le cœur, ranime la mémoire d’un temps pas si lointain.

Une nécessité pour la jeune génération, un devoir de mémoire de lire ce graphique pour éviter par ignorance d’élever un homme, aux idées fascistes, au sommet de l’état.
La guerre n’est plus chez nous mais existe encore au delà de nos frontières.

Un graphique émouvant que l’on ne peut qu’aimer aussi bien pour son histoire, que pour son graphisme.

A lire, à offrir

« Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour sauver ne s’était ce qu’une vie. Une seule vie, la vie d’un enfant, mérite qu’on lui consacre son existence »

Merci aux éditions Calmann-Lévy et en particulier à Doriane

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Aude Bouquine dit :

    Très tentée. Merci 🥰

    Aimé par 1 personne

    1. Il est vraiment intéressant et j’avais beaucoup aimé le journal d’Anne Ftak en graphique j’ai trouvé l’approche très intéressante pour les ados

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s