American predator

Maureen Callahan

Sonatine

Résumé de l’éditeur :

Anchorage, sur les rivages glacés de l’Alaska. Dans la nuit du 1er au 2 février 2012, la jeune Samantha Koening termine son service dans un petit stand de café battu par la neige et le vent. Le lendemain matin, elle n’est toujours pas rentré chez elle. Une camera de videosurveillance apporte vite la reponse : on y voit un inconnu emmener l’adolescente sous la menace d’une arme. Commence alors une véritable chasse à l’homme, qui permet au FBI de mettre la main sur un suspect potentiel, Israël Keyes. Un homme qui semble pourtant au dessus de tout soupçon, honnête travailleur.

Ressenti :

« C’ est l’un des tueurs en série les plus terrifiants des États-Unis. Il a réellement existé, et pourtant  vous ignorez son nom…pour l’instant. « 

Dernière page tournée et l’horreur ne m’a pas quittée.  Comment un tel prédateur a pu déjouer la justice américaine durant des années sans être inquièté?
Une  justice américaine empêtrée dans des luttes internes.
Un tueur diabolique, aux meurtres sauvages, au parcours  effrayant aux confins de la folie.

L’ auteure restitue des faits, les interrogatoires d’Israel Keyes, un tueur qui prend le dessus, manipulateur.
Un homme qui reste un mystère  une énigme.

Maureen Callahan a écrit un livre fort, un travail de longue haleine pointant les incohérences de la machine judiciaire, des administrations.
Un homme, premier d’une fratrie,  faisant partie d’une famille dysfonctionnelle,  une famille déménageant d’états en états, de sectes en sectes, des naissances et des morts non déclarées, où les secrets ne seront jamais dévoilés où seules des suppositions restent  sans réponses.

Pourtant Israël Keyes se confond dans la normalité, fera son service militaire, aura une femme,  une fille, un travail, un homme au dessus de tout soupçon,  qui dès son plus jeune âge est le mal incarné, s’initie aux armes, à la souffrance animale avant de s’attaquer aux hommes et aux femmes.
Tel un chasseur, il les étudie, les suit, elles sont ses proies.
Il agit avec minutie, dextérité,  sans empathie, ni compassion. La peur, la souffrance de ses victimes le galvanisent, lui procurent la jouissance.
C’est glaçant.
Sa psychologie reste insaississable, inhumaine aussi intelligent que terrifiant.
Un True crime qui nous immerge dans la réalité d’un esprit malade, d’un monstre, son profil, son côté barbare.

Une enquête qui fait froid dans le dos, une enquête à jamais ouverte.

« Les ténèbres et la dépravation s’acharnent à dévorer la moindre miette de lumière et de vie »

Un coup de cœur pour ce livre non pas pour le serial Killer qui pour moi est un monstre, et je ne dois pas une adoratrice de ces personnages, mais un jour de coeur pour l’enquête de l’auteure, la restitution de chaque interrogations de Israël Keyes par la police. Elle est restée dans les faits sans broder, sans prendre partie, en pointant les rouages limités de la police et des institutions.

Merci aux éditions Sonatine et plus particulièrement à Robin pour cette réception

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s