Les touristes du désastre

Yeun Ko-Eun

La Croisée

#lestouristesdudesastre
#yunkoeun
@editions_la_croisee

Yona travaille dans une agence de voyage coréenne spécialisée  dans le tourisme macabre.  Elle est envoyée pour son dernier voyage sur l’île de Mui, lieu ravagé ou subsiste une étrange population….mais les apparences sont trompeuses. Mui est une île où « cohabite » un volcan, une doline, un désert. Tout se met en place  pour un désastre funeste.
Au dépend de Yona , une manipulation se met en place.

Tourisme macabre, sentiment malsain qui pousse l’humain à être fasciné par l’horreur,  le désastre des autres, une île paradisiaque n’est plus le rêve de chacun,  un peu d’adrénaline pousse les gens à kiffer Tchernobyl,  ou Fukushima, une attirance pour les guerres, les désastres écologiques…
Sensation mise en avant par les réseaux sociaux, l’information en continue.

Un roman noir, acerbe sur notre société de consommation

Une tension funèbre, un malaise nous accaparent. Les riches sous prétexte d’aider les pauvres profitent de leur malheur,  mais parfois la nature se rebelle…

Une lecture rapide, une intrigue originale malheureusement , pas assez poussée, un sentiment d’inachevé. Dommage, la plume est fluide et le thème intéressant.

« Aucune ville n’était à l’abri du malheur,  il guettait tout le monde au même titre qu’une dépression nerveuse. Quand la tension dépassait le point critique,  la dépression pouvait survenir à force d’avoir été réprimée,  même si elle pouvait aussi parfois rester enfouie toute une vie »

Résumé de l’éditeur : yona travaille chez Jungle, agence de voyages coréenne spécialisée dans le tourisme macabre, dit « tourisme noir ». Elle conçoit des circuits touristiques dans des destinations marquées par la mort et les désastres écologiques. Harcelée par son chef, Yona veut quitter l’entreprise. Mais Jungle l’envoie pour une dernière mission sur l’île de Mui, lieu ravagé où subsiste une étrange population…

Les touristes du désastre est un roman noir et acide sur les excès du consumérisme moderne, porté par la plume alerte d’une des meilleures jeunes écrivaines coréennes.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s