Liberation

Imogen Kealey

Édition J.C. LATTES

NANCY WAKE.

L’histoire d’une femme méconnue dans la tourmente de la guerre 39-45, un portrait palpitant d’une femme bravant l’ennemi, déjouant les contrôles,  surnommée « la souris blanche »

BRAVOURE ➖RÉSISTANCE ➖LIBÉRATION

Journaliste australienne,  mariée à un riche industriel français Henri Fiocca,  notre belle étrangère s’est promis de sopposer et de combattre lanti-semitisme prôner par Hitler.

« Les slaves comme les juifs étaient des peuples maudits. La seule ligne de conduite consistant à les éliminer aussi rapidement et efficacement que possible.  En Europe de l’Est,  il fallait travailler au burin. Ici en France l’opération était plus adaptée au scalpel »

Une femme d’exception bravant l’ennemi au péril de sa vie,  une femme qui perd tout mais dont l’envie de combattre pour repousser les SS est d’une rage féroce.

Un tourbillon de détermination qui rallie nombre de partisans, de résistants, pour une France libre, aidés des anglais qui les ravitaillent en armes.

Au caractère bien trempé la demoiselle malgré le contexte nous fait sourire.
Au langage digne d’un « garçon boucher  » , Nancy instruit aux maniement des armes, commande ses hommes avec rudesse et justesse,  une main ferme dans un gant de velours.

Un roman/récit historique,  passionnant sur les faits d’arme d’une résistante, d’une guerrière.  Une obstinée qui œuvre pour la liberté.
Un gros coup de ❤

Une femme d’action trop méconnue à connaître et découvrir, même si ce récit est quelque peu romancé, cela n’enlève rien au courage et au combat de Nancy WAKE.

#challengejuilletsororité @stelphique #recithistorique

Merci aux éditions Lattès

« Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne
Ohé, partisans, ouvriers et paysans c’est l’alarme
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes… »

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Bibliofeel dit :

    Cela semble un beau portrait de femme forte. Et il est intéressant de parler de l’idéologie antislave qui a accompagné l’idéologie antisémite nazie et au-delà…

    J'aime

  2. Effectivement il ne faut pas oublier que les juifs ne furent pas les seuls. Un beau portrait d’une combattante

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s