A cache cache

M.J. Arlidge

Éditions 10/18

Éditions les escales

Netgalley

« Pas de doute , la vie nous réservait toujours des surprises. Et la bienveillance se cachait dans les endroits les plus surprenants. « 

Je sais je lis dans le désordre,  j’aime me différencier 

On retrouve le commandant Helen Grâce en prison en attente de son jugement pour meurtre.  Helen crie son innocence alors que ses collègues, son chef l’ont désavouer, les preuves se sont accumulées contre elle, la presse s’est acharnée.  Seule Brooks, sa  collègue,  son amie la croit et va jusqu’à désobéir à sa hiérarchie et chercher les preuves de son innocence.
Mais Helen va devoir vivre, survivre dans un milieu hostile ou « un flic » n’est jamais bienvenue,  encore moins quand elle fut l’instituguatrice de l’arrestation des femmes incarcérées à Hollowhay.
Sans compter les coups bas du personnel pénitencier qui ne la ménage pas, Helen longe les murs, essaie de ne pas répondre aux provocations.
Et puis sa voisine de cellule est retrouvée assassinée,  horriblement mutilée  tous les orifices cousus, tous!
Flic un jour flic toujours! Elle ne peut rester sans rien faire,  elle va se mettre en chasse.

Encore une fois un roman à 100 à l’heure,  un roman qui dépeint la rudesse des conditions de vie en milieu carcéral, le peu d’espoir des femmes perdant leur dignité,  parfois l’amour de leur proche,  le désespoir de ne voir grandir leurs enfants,  parce qu’un jour la vie les a faites basculer du mauvais côté.  On ressent la douleur, la détresse de ses femmes,  mais aussi la nécessité de  montrer les « crocs »  pour se faire respecter. Un livre de portraits de femmes,  emouvants, celles qui perdent espoir, celles qui s’accrochent pour ne pas devenir dingues.
#àcachecache , ce sont deux intrigues subtiles, une en huis clos avec Helen en prison, l’autre avec Brooks au dehors.
Une intrigue maîtrisée, des chapitres courts au rythme soutenu,  une héroïne complexe avec ses failles, mais aussi et surtout avec sa force.
Et  ce tueur découvert à la toute fin, j’aime quand l’auteur se joue de moi, m’induit en erreur, un peu comme le jeu du chat et de la souris
Encore un très bon roman et un bon moment de lecture

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s