Breves de solitude

Sylvie Germain

Albin Michel

Janvier 2021

Ressenti :

Brèves de solitude est un roman choral.
Plongée dans la réalité de l’année écoulée,  de ce virus qui a changé les vies.
On a un condensé de personnage plus ou moins attachants , des personnages dans l’attente, l’incompréhension,  le repli sur soi,  confinés par peur du virus,  ceux qui acceptent, ceux qui refusent…on s’observe,  on se jauge.
Au delà du confinement c’est l’enfermement,l’introspection de soi que l’on va découvrir, le vide  le chaos, l’amour…
Ce moment subi, révèle la personnalité de chacun,  ceux qui aident, prennent soin des autres, ceux qui se détournent égoïstement tournés sur eux même, la peur de l’autre,  mais aussi ceux qui se séparent,  la proximité H24 est dévastatrice,  destructrice, ceux qui trouvent que l’obsession sanitaire est répressive.
Le monde se craquelle.

Brèves de solitude ce sont des tranches de vie, celle de nos vies.
La mort que l’on a côtoyé, une réalité sombre qui nous a submergée.
L’amitié qui se lie
L’amour qui se meurt
La re-decouverte dun foyer que l’on avait remisé, trop pris par le travail, se deploie en lumiere
Et puis la solitude de nos anciens…Qui s’étale en ténèbres

L’écriture est à la fois poétique, lyrique et philosophique.  Rapide à lire , d’une écriture fluide d’un condensé des mois passés.
Une jolie lecture que j’ai appréciée

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s