La loi des hommes

Wendall Ultroi

Slatkine et compagnie

Jacques, cantonnier à Houtkerque  découvre dans la sépulture centenaire de J. Wallace Hardwell, inspecteur de shetland yard , les mémoires d’une enquête pour soulager sa conscience.

Wendall Ultroi a réussi à m’immerger dans les rues glauques des bas fonds de Londres de la fin de 1800, dans les pas de l’inspecteur Wallace.
Désigné pour enquêter sur une affaire pouvant discréditer la couronne et ses Lords, il doit interroger Rebecca Brianney  Myrtle River, ancienne entremetteuse, recruteuse et Timoty , fils adoptif et homme de main de Rebecca.
Notre inspecteur découvre les histoires sordides des hommes et des femmes du peuple, un monde de misère, de crève la faim.
J’ai eu de la tendresse pour notre inspecteur, un homme intègre et humain mais si naïf qui découvre l’ignominie et la perversité des hommes, ceux qui se cachent derrière un puritanisme , ceux dont l’argent achète tout, même des fillettes pour assouvir leurs plus vils instincts. Tant d’hypocrisie, de mépris,  de sourires de façades.

Je me suis baladée dans les rues sombres et malfamées du West-End , indignée devant les ignobles Workhouses, la prostitution de rue, les lupanars.
Horrifiée face au trafic de jeunes filles  vierges de moins de 13 ans, un trafic innommable pour satisfaire la perversité libidineuse de Lords de la couronne.

Le récit est rondement mené, tout comme notre Cantonnier, je ne pouvais m’arrêter à la lecture de ce carnet, même si mon estomac se noueait,  mon cœur se crispait et ma tête hurlait.

« C’était des gamines,  à peine sorties de l’enfance,  elles rêvaient de belles toilettes, de chaussures neuves…il suffisait de s’amuser un peu avec un Monsieur. »

Des faits réels, avec  » le scandale de Cleveland », une histoire passionnante,  des faits malsains, lugubres sur « le consentement des fillettes », un thriller historique poisseux sur la perversion des Hommes, sur les conditions des femmes, des enfants.
Un livre qui interroge sur « la loi des hommes ».
Un livre poignant,sensible, déstabilisant,un roman social que je ne peux qu’inciter à lire et qui ne peut laisser indifférent.

Revoltant et bouleversant.

#laloideshommes

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. wendallutroi dit :

    Mille mercis ♥

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s