Le quatrième rassemblement

Cyril Carrère

Cosmopolis

Ressenti :

« Je vais te dire une chose : l’argent sale a une odeur. Une odeur qui salit les gens, qui salit leur âme. Qui les rend dingues. « 

Visalia, Ouest de la Californie,  une petite ville en pleine expansion,  que le Maire souhaite développer,  un peu comme la Sillicon Valley, aidé de  William Sullivan, homme d’affaires de Visalia.

Trois hommes, Will, Carl, Phil que le destin va réunir bien malgré eux, victimes ou bourreau d’une machination machiavélique.

Mon premier de l’auteur et j’ai littéralement dévoré son livre, une intrigue rondement menée,  à la fois palpitante et poignante. Le rythme est soutenu, aucun temps mort, aussi cinématographique qu’un film d’action.
L’auteur tisse sa toile pour mieux nous emprisonner. Un monde de faux-semblants et de mensonges, je n’ai rien vu venir,  totalement scotchée.
Une intrigue intelligente, des personnages fouillés.
Des retournements de situations précis qui nous baladent. Et c’est diaboliquement maitrisé.
Les chapitres s’enchaînent,  la lecture se fait pressente, une tension s’installe dans l’urgence. Parce qu’il y a urgence!!!
L’histoire se dévoile jusqu’à l’inimaginable, l’horreur jusqu’à la nausée.  La folie.
Une descente aux enfers où avidité,  pouvoir, rivalités détournent les hommes vendant leur âme au diable.

Un page-turner haletant complètement conquise par l’écriture acérée dun réalisme saisissant de l’auteur
Un thriller incisif, abouti qui m’a complètement immergé dès le début et une fin démente !

Laisse toi tenter !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s