De soleil et de sang

Jérôme Loubry

Calmann Levy

Septembre 2020

Résumé : Dans ce quartier chic de Port-au-Prince s’élèvent de belles demeures de pierre entourées de palmiers, de flamboyants et d’arbres orchidées. C’est là que, pour la deuxième fois en une semaine, un couple est retrouvé assassiné dans sa chambre. Deux corps mutilés gisant au pied du lit conjugal. La presse titre déjà sur une série de « crimes vaudous ».
Pourtant l’inspecteur Simon Bélage refuse de tomber dans la superstition. Sur cette île, la corruption et le trafic d’enfants font plus de ravages que le terrible Baron Samedi, le dieu des morts. Simon sait avec certitude que ces crimes sont l’oeuvre d’un être de chair et de sang. Et tous les indices convergent vers un orphelinat fermé depuis près de vingt ans, surnommé la « Tombe joyeuse ».
Mais Simon devrait prendre garde. En Haïti, ignorer les avertissements des esprits, qu’ils soient vrais ou faux, peut se révéler dangereux…

Ressenti : 12 janvier 2010, Haïti dévastée par un violent tremblement de terre,  une secousse qui causa des milliers de morts parmi les plus pauvres. Un chaos jonché de cadavres, des milliers d’enfants prisonniers des décombres.
Jérôme Loubry pose la trame sur 2 temporalités 2010, 1984 , de Paris à Haïti, des quartiers les plus riches aux bidonvilles de « Pieton-ville ».

Un pays où la culture vaudou est prégnante,  où les traditions sont ancrées depuis des générations.

2010, Simon Belage flic intègre débarque sur une scène de crime, où un couple a été torturé, « endormi avec la drogue du zombie, conscients des atrocités subis, les poignets,  le sexe et la langue tranchés, les yeux crevés,  une tombe en papier laissée sur place. Tout porte à croire à un rite vaudou,  Simon réfute cette croyance ancestrale qui gangrène le pays. Pour lui la réalité est tout autre. ..

« Le vaudou ne connait qu’un maître,  c’est la folie des hommes « 

2005 Méline et Vincent, fou amoureux, un vrai mythe à eux deux « Orphée et Eurydice » vont se trouver en plein coeur d’Haïti

1984 « les six » des enfants qui vont vivre l’horreur, soumis à la perversité des hommes, au sein de l’orphelinat « la tombe joyeuse « 

Haïti personnage étouffant, où la corruption règne,  où l’ambiance poisseuse colle à la peau, « cette putain qui engendre,  délaisse,  puis revend son propre futur « 

L’auteur avec maîtrise et intelligence nous fait converger vers « la tombe joyeuse », l’oppression, la tension au fil des pages nous nouent la gorge, le soleil brûlant,  la misère grouillant,  l’air vicié par la poussière, on suffoque on manque d’air, l’horreur nous submerge, la peur nous glace.
L’auteur met à mal nos croyances, le mysticisme étant omniprésent mais si la réalité était tout autre…
Des pratiques révoltantes, troubles, « la tombe joyeuse aspire les forces  prend possession des âmes « , c’est à la fois effrayant mais le mystère attire on veut en savoir plus quitte à se perdre dans la chaleur,  les odeurs, la luminosité, la moiteur d’Haiti et son passé sombre et funeste de trafics d’enfants meurtres et corruptions.

Combattre l’acceptable et l’impossible pour obtenir des réponses.
…Et l’ombre du tremblement jaillit…
Une intrigue tout en subtilité, une maturité dans l’écriture, un bouillonnement entre passé , présent, fiction et réalité. Un renouvellement redoutable.
Un coup de cœur pour ce thriller percutant à découvrir absolument .

« C’est ici que tout a commencé, c’est ici que tout doit se terminer « 

Merci à Adeline des Editions Calmann Levy pour cette réception

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s