ALABAMA 1963

Ludovic Manchette

Christian Niemiec

Cherche Midi éditeur

Résumé : Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent…
Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime. Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge :  » Les petites filles, ça disparaît pas comme ça… « 
Deux êtres que tout oppose. A priori.

Ressenti :

Alabama, Birmingham 1963
Un paysage américain dans son histoire la plus sombre, une periode où les « noirs » s’affranchissent de la suprematie blanche. En toile de fond le discours de Martin Luther King mais en Alabama on réfute l’égalité avec les « négres », le KKK a encore ses adeptes,  et  notamment dans les rangs de la police locale.
La ségrégation étant toujours d’actualité à Birmingham, alors quand le premier corps sans vie d’une petite négrillonne » est retrouvé cela ne fait pas bouger la police locale, et n’émeut que la population noire.

« Ça veut dire qu’il faut une graine,  pour avoir un fruit.  Il faut continuer à planter des graines qui vont donner des arbres,  qui vont donner des fruits  qu’on récoltera « 

On se prend ce livre de plein fouet avec des thèmes difficiles mais traités avec justesse,  sans pathos, avec beaucoup de maîtrise mais aussi beaucoup d’humour.
Des personnages truculants avec Adela Coob, jeune femme de ménage noire, veuve. Bud Larkin, détective,  alcoolique notoire,  raciste qui va embaucher Adela. Il enquête sur les meurtres et m’a lourdement agacée oui mais…
2 personnages que tout oppose
2 êtres que la vie a fracassés
2 personnages attachants que l’on a peine à lâcher.
2 êtres emouvants avec leurs fêlures.
Un duo improbable et complexe, qui fonctionne dans une Amérique divisée. Des discours à l’humour décapant, aiguisé, une enquête rondement menée avec précision , pas de fioriture on va à l’essentiel, c’est fluide,  juste et cela fait mouche.
Un rappel de cette Histoire pas si lointaine qui a laissé des traces, encore, toujours…
Et puis dans ce livre il y est décrit beaucoup d’humanité,  c’est beau et fort

Merci à Benoît des editions Cherche midi

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai hâte de le lire en voyant ta critique. MERCI

    Aimé par 2 personnes

  2. Tout ce que j’aime. Je l’ai de suite rajouté à ma PAL babelio ! Je le lirais celui là. Merci à toi pour ce joli retour 🙂

    J'aime

  3. Tu peux ne pas aimer Fred, tu me mets une pression 🙈

    J'aime

  4. Joëlle dit :

    Sujet de film? Il semble avoir tous les ingrédients pour!
    Merci de lire pour nous 🙏🏻

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s