L’heure du diable

Patrick BAUWEN

ALBIN MICHEL

Sortie le 26 aout 2020

Résumé : Chris Kovak est médecin, incapable de sortir de chez lui. Quand un mystérieux patient le contacte, un compte, un compte à rebours meurtrier commence. Audrey Valenti est lieutenant de la brigade Evangile, spécialiste des crimes du métro. Lorsque le corps d’une inconnue habillée en sorcière est retrouvé sur les voies ferrées, débute la plus incroyable des enquêtes.

Tous deux traquent le diable, un psychopathe monstrueux et insoupçonnable.

Mais c’est le diable qui va les trouver.

Ressenti :

Il est des livres dont le ressenti se fait à chaud car il est difficile d’en sortir. Et pour ce 3ème opus c’est le cas.

« Les gens aimerait que le monde soit noir ou blanc.
…le monde n’est pas noir ni blanc. Il est gris »

#lheuredudiable
c’est
Un shoot d’adrenaline
Une intrigue au cordeau
Un Kovak près des enfers
Un diable plus démoniaque que jamais.
Dire que Patrick Bauwen m’a fait passer une nuit blanche (vous emballez pas je ne parle que de la plume de l’auteur) est un doux euphemisme. Les yeux grands ouverts rougis (sans opiacés) par les heures et les pages qui s’enchaînent, ce 3ème opus a atteint une maturité dans l’écriture et le noir qui en font un véritable page turner.
On retrouve avec délectation le charismatique urgentiste Chris Kovak plus englué que jamais dans ses travers, devenu agoraphobe, parano, addict aux drogues et autres médocs, le brave docteur n’est plus l’ombre que de lui même.
L’équipe Évangile est sur le pont quand un premier meurtre surréaliste est découvert.
Kovak va se retrouver au milieu de l’enquête malgré lui renouant le lien avec Audrey Valenti, à la poursuite du psychopathe.

Paris, Amsterdam, Prague, berck on découvre le behour, les premiers pas du »chien », une congrégation secrète.

Un livre titanesque, la fin du chap 57 m’a ébranlé, je me suis pris un train en pleine face et c’est peu de le dire.
L’auteur, diabolique, découpe au scalpel chaque faits sanglants, démoniaques avec beaucoup de realisme (sa 2ème vie indéniablement).
Des personnages à la psychologie torturé auxquels on s’attache, ils nous glacent le sang, nous émeuent et font parti de nous.
Une écriture percutante, glauque, des retournements de situation, rythmé, une tension qui atteint son paroxysme, nous révélant une vérité insoupçonnable.
Tu l’as compris ce livre est un incontournable il faut que tu le lises. Patrick Bauwen est un auteur talentueux au charisme indeniable 😊 . En même temps prends les deux premiers ils sont au @livredepoche tu t’attacheras d’autant plus à Kovak et L’équipe Évangile qu’ils te resteront ancrés sur la peau comme le tatouage que j’ai sur le bras (celui de la fameuse congrégation)

Je te remets les articles sur le jour du chien et la nuit de l’ogre

Merci aux éditions Albin michel

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Je note cette trilogie de Patrick Bauwen car ta chronique donne sacrément envie de s’y plonger ! 🙂☀️

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s