L’américaine

Catherine Bardon

Editions Pocket et Les Escales

Ressenti :

« Tout ce qui était moi tout ce qui m’avait faite s’effaçait pour laisser la place à une nouvelle vie qui restait à inventer »

On va suivre Ruth la fille de Wilhem et  Almah  qui suite à un drame va quitter son île. Elle part pour New York s’installer chez la sœur de son père Myriam. Elle part en bateau, le besoin du lent arrachement à sa terre et refaire à l’envers le déracinement de ses parents.
Elle rencontre Arturo, jeune homme attendrissant, timide et gauche qui sera le pilier de Ruth dans sa recherche d’elle même.
Son appartenance à sa terre Saint Domingue, mais aussi juive autrichienne de par ses parents,  exilée à New York, voulant apaisée ses peines dans un Kibbouts d’Israël.
Ruth a le « spleen qui troue l’âme,  le manque,  la melancolie. Le « senhsucht » de son père. Elle est d’ici et ailleurs,  déboussolée et perdue Ruth cherche sa voie,  prise dans le tourbillon de NY.
NY et sa grisaille,  son mélange de cultures, les petits amis qui ne seront que de passage,  ses espoirs, désillusions, portée par le flot du changement des EU. Elle vivra l’assassinat de JFK, le « I have a Dreams » de Martin Luther King, le racisme,  le Vietnam, les années hippies et les drogues,  la Beatles-mania. Elle voue un attachement irrépressible envers son neveu Nathan petit bonhomme surdoué en danse, au caractère bien trempé.
Ruthie en plein bouleversement, qui peine à trouver sa place,  s’affirmer,  difficile de se sentir à la hauteur d’Almah et Wilhem,  deux êtres exceptionnels. On n’oublie pas pour autant les personnages de Sosuah, l’absence de la presence d’Almah est forte,  le pays tourmenté construit sa République.
Tant de choses dans ce livre,  d’émotions,  de transmission,  de pertes, douleurs, de changements,  le monde avance et Ruth avec pour enfin trouver sa place, quitter l’insouciance de l’enfance.
Entre fictions et réalités,  Catherine Bardon m’a emportée, exaltée dans les années 60, d’une plume fine, vive et romanesque, elle nous décrit à travers les yeux de Ruth une magnifique saga familiale poignante.

Je ne peux que te conseiller ce livre qui est la suite  #lesderacines

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s