Sur le toit de l’enfer

Ilaria TUTI

POCKET

Résumé :

 » Les tueurs voient l’enfer que nous avons sous nos pieds, tandis que nous, nous ne voyons que les fleurs… « 
Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le coeur tendre, est appelée sur les lieux d’un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec du cuivre, de la corde, des branchages… et ses vêtements ensanglantés.
Pour Teresa, spécialiste du profilage, cela ne fait aucun doute : le tueur frappera à nouveau. Elle va devoir rassembler toute son énergie et s’en remettre à son expérience pour traquer cette bête humaine qui rôde dans les bois. Si tant est que sa mémoire ne commence pas à lui faire défaut…

Ressenti : ⠀
« L’homme primitif survit en nous, de sorte que n’importe quel groupe humain peut reconstituer la horde primitive »⠀

Un village de montagne au Nord de l’Italie, un homme est retrouvé mort dans d’atroces souffrances les yeux arrachés. Le commissaire Battaglia, femme bourrue, pugnace mais dont la mémoire lui fait défaut arrive sur les lieux avec son équipe suivie peu de temps après par son nouvel inspecteur Massimo Marini. ⠀

Quel duo improbable !!⠀

Teresa dans la cinquantaine bien pesée, pugnace, cynique acerbe mais juste qui pratique le profilage, des hommes qui la secondent.⠀
Massimo, nouvel arrivé, un peu coincé qui n’hésite pas à remettre en cause les déductions de Térésa. ⠀
Teresa qui sous ses airs peu avenant cache des blessures, une femme empathique qui comprend ses victimes, une femme que l’on découvre au fil des pages, une femme attachante, humaine ⠀

Et ça fonctionne!!!⠀

Une histoire qui prend racines des années plus tôt, une intrigue sur deux époques entre l’Autriche et l’Italie. Un paysage comme personnage principal, l’hiver, l’humidité, le brouillard, son hostilité. ⠀

L’auteure nous plante le décor. ⠀

Une population de taiseux, qui n’aime pas les « etrangers », qui cache ses mystères, une intrigue intéressante, des chapitres courts, incisifs des scènes realistes, des emotions brutes, pesantes. Une traque qui s’engage dans ce village, cette montagne où quelque chose de malsain, d’impensable rode.⠀
Au fil de l’avancée de l’intrigue notre regard sur le tueur change, on a le coeur qui vrille pour l’enfant N°39…⠀

Ilaria Tuti nous maltraite, pointe là où cela fait mal, nous livre les excès et les dérives de l’âme humaine dans ce qu’il a de plus sombre. ⠀
C’est perturbant et bluffant. ⠀

Découvert grâce aux #nouvellesvoixdupolar2020 j’ai adoré cette histoire, aimé découvrir L’auteure et j’attends impatiemment de retrouver ce duo détonnant🙂⠀

Et toi as-tu percé le secret du « patient n°39 »

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Celui là m’attire beaucoup !

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteure

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s