l’iguane de Mona

Michael Uras

Préludes editions

Netgalley

résumé : A quarante ans, Paul est un tantinet désoeuvré. Il n’aime plus son travail, une activité avilissante qu’il n’a pas vraiment choisi. Il déteste ses collègues, de sombres idiots jaloux les uns des autres, et son patron, un homme prétentieux et vulgaire. Il est exaspéré par son voisin, un forcené du vélo donneur de leçons. Quant à son dentiste, il vient d’avoir l’idée augrenue de partir en vacances sur l’île de Mona au moment où Paul souffre d’une rage de dents…Plus rien à perdre ! Rêvant de se la couler douce au soleil comme les iguanes sur l’île de Mona, il décide alors de « sécher » le travail et de partir à l’aventure… dans le quartier ! Tout ceci pourrait mal se finir… Mais Paul peut compter sur le soutien de son épouse, la sérieuse et délicieuse Kate, prof de français à l’université, sur son petit génie de fils Milan, qui parle comme un livre, et surtout sur son chien Pomme, un bon gros briard complice de ses errances.Un nouveau roman désopilant où la mélancolie le dispute à l’humour, et un très beau portrait d’homme au mitan de sa vie, pris entre son passé et ses rêves. La plume parfois féroce mais toujours pleine d’esprit et de poésie de Michaël Uras fait de nouveau mouche

Ressenti :

 « tout était à notre portée si on ouvrait les yeux »

Michael Uras nous a dépeint un roman social, le portrait d’une famille presque ordinaire, Kate la femme qui a réussi tout dans la vie, aussi bien professionnelle que personnelle, Milan petit garçon surdoué qui se débrouille seul sans problèmes, Pomme un briard quelque peu encombrant et Paul, l’homme adulte de la famille en pleine crise de la quarantaine.⠀
Paul est mélancolique, déprimé. Il ne se sent plus à sa place dans son boulot, auprès de ses collègues, d’un patron tyrannique, il se sent dépassé par sa vie de père, à l’impression de ne rien apporter à son petit gars trop intelligent. Énervé par son voisin ce donneur de leçons qui vit grâce à un héritage, et puis sa femme Kate, une femme qui arrive à tout conjuguer, une femme qu’il croit ne pas mériter. ⠀
Paul a envie de tout lâcher et partir sur l’île de Mona et comme les iguanes de cette île se la couler douce au soleil. Il décide de franchir le pas et de partir à l’aventure… Dans son quartier.⠀
Une plume cynique, désopilante tout en mélancolie et poésie. Un constat doux amer sur le passé, les rêves que l’on voulait réaliser. Au tournant du premier jour du reste de sa vie, Paul voit celle ci lui filer entre les doigts, une vie qu’il n’aime plus dont il se sent détaché, fuyant la brutalité, la pression du monde du travail, refoulant un passé parfois douloureux, voulant reprendre sa place au sein d’une famille dont il a perdu les repères.⠀
Une lecture fantasque selon l’humeur du personnage, une famille qui vit en parallèle et qui va devoir retrouver le même chemin pour à nouveau être heureux, s’aimer. Retrouver l’essentiel, l’amour filial, l’amour d’une épouse. L’hérédité n’est pas une fin en soi, et l’on finit par être maître de son destin si on le décide vraiment. ⠀
Une écriture atypique, subtile, à l’humour souvent grinçant.⠀

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s