La vraie vie

Adeline Dieudonné

Livre de poche

résumé : C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.
Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

ressenti :

« les histoires elles servent à mettre dedans tout ce qui nous fait peur comme ça on est sur que ça n’arrive pas dans la vraie vie »

Réaliste et sombre, Adèle Dieudonné nous immisce dans le quotidien d’une famille moyenne. Un père chasseur de grands gibiers, une pièce dédiée aux trophées empaillés, alcoolique à ses heures, qui passe ses nerfs sur sa femme, une mère absente une amibe soumise aux violences de son mari.
Un petit garçon, Gilles, au sourire espiègle, aux yeux rieurs, une petite fille la narratrice protectrice qui donne des couleurs à la vie
Et puis le drame.
Les yeux de Gilles s’éteignent, son sourire se fait rictus, son âme devient sombre.
Une vie sur 5 années où la narratrice va s’employer à faire « revenir » Gilles, lui redonner l’innocence de l’enfance.
Une petite guerrière qui a de l’amour à apporter.
Une lecture qui révèle le besoin de survie, échapper à la dure réalité, grandir pour se définir, s’élever de cette noirceur ambiante, s’échapper de ce monde toxique.
Un cheminement vers la lumière loin de cet environnement glauque, cauchemardesque, mortifère.
Un livre sombre et lumineux, incisif et poétique.
Une vie observer sans filtre pour trouver l’étincelle, « la vraie vie ».

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s