Tout le bleu du ciel

Mélissa Da Costa

Livre de poche

Résumé : Petiteannonce.fr : Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple. Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.
Une écriture vive et alerte, des dialogues impeccables, des personnages justes et attachants qui nous emportent jusqu’à un dénouement inattendu, chargé d’émotions. 

Emile, 26 ans atteint d’Alzheimer précoce, n’a qu’une envie : prendre le large en camping car, faire ce voyage qu’il voulait faire , ne pas vivre ses derniers instants dans un lit d’hôpital. Il poste une annonce un peu folle pour trouver un compagnon de voyage, s’en aller sans se retourner, pour que ses proches gardent une belle image de lui. ⠀
Joanne, jeune femme frêle, secrète, un peu perdue répond à son annonce.⠀
Duo improbable auquel on s’attache. Ils s’apprivoisent, on va les accompagner, vivre leur présent, découvrir leur passé. le visage s’illuminer d’un sourire, le ravissement d’un rayon de soleil sur la peau, la sérénité du bleu du ciel. On avance dans la vie pour oublier, faire un pied de nez à la maladie, aimer la vie jusqu’au dernier souffle, méditer en pleine conscience, s’ancrer dans la terre.⠀

Il est des livres qui correspondent au bon moment à une certaine philosophie que l’on se fait de la vie, qui raisonne comme une évidence.

Qui n’a pas rêvé une fois de tout claquer et partir ? Quand la maladie s’invite, il est nécessaire de se retourner, regarder ce que l’on a fait de son existence, se remettre en question, donner un autre sens. Et si le vrai bonheur était de s’arrêter, regarder le ciel, respirer, mettre les voiles…
Moi j’en suis là! En total adéquation avec ce roman, me laisser dériver par le bruit des vagues de la Méditerranée, si ma vie s’arrêtait, si mon corps me lâchait, c’est « là » que j’aimerai faire mon grand voyage, me jeter à l’eau, me laisser couler, ne faire qu’un avec l’immensité. Terminée dans un lit d’hôpital est inenvisageable, retourner à l’essentiel, envie d’emporter le bleu du ciel, les vagues à l’âme de la mer, le chant des cigales, la Chaleur du soleil. Méditer en toute conscience face à ce que la terre nous donne de plus beau, la liberté.

Mélissa D’Acosta a mis du bleu dans mon ciel, la rosé du matin aux coins des yeux, les étoiles dans le cœur.
Un roman lumineux, un condensé d’émotions qui déchire et illumine, une écriture poétique, une certaine idée du bonheur, une philosophie de vie.

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Yvan dit :

    Un merveilleux roman ! ❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’ai beaucoup aimé la philosophie, j’aimerai bien lire le dernier

      Aimé par 1 personne

      1. Yvan dit :

        J’ai aussi mis son nouveau roman dans ma « wishlist » 😉

        J'aime

  2. grayaurore dit :

    Absolument merveilleux ce bouquin

    Aimé par 1 personne

  3. Il y a tous les ingrédients que j’aime dans cette histoire de Mélissa Da Costa. Je le note et je vois qu’Yvan en commentaire l’a adoré aussi. Je le note. Merci pour cette belle présentation ☀️

    Aimé par 1 personne

    1. La philosophie de l’histoire est émouvante

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s