La cave aux poupées

Magali Collet

Taurnada

résumé :Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge. En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé. Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale… Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

« Mais moi, j’avais pas peur. Je savais bien qu’il allait me rosser ou essayer de m’étrangler une fois de plus, mais ça ne m’effrayait pas. Je lui avais dit que j’avais l’habitude et que j’arrivais à sortir de mon corps pour pas avoir trop mal, il suffirait que je le fasse encore une fois.« 

Ressenti :

Violence
Humiliation
Soumission

Manon n’est pas une fille comme les autres
Manon habite avec le Père
une emprise physique et psychologique
Manon a peur
Manon subit et obéit
Manon lave, habille des adolescentes prisonnières dans la cave de la maison.
jusqu’au jour où un prénom change tout… Un thriller psychologique de haute volée qui m’a scotchée, un huis clos qui tient en haleine jusqu’à la dernière page.⠀
Un père deshumanisé. ⠀
Un homme abject, un animal, un prédateur d’une noirceur sans équivoque.⠀
Une histoire qui sonne juste, le réalisme remue, cela fait peur, un sentiment malsain qui nous salit, la crasse qui nous envahit.
Une histoire qui je l’avoue m’a souvent portée au bord de la nausée.
Une écriture sombre et glaçante, des scènes insupportables, une écriture sans fioritures.
une plongée dans les profondeurs innommables de l’humanité.
un livre poignant qui m’a mise à terre.
Âmes sensibles s’abstenir

« C’était à moi de la laver aussi, ce que je faisais à l’aide d’une bassine que je remplissais directement à la douche de la cellule. Pendant ce temps-là, elle gardait les yeux fermés et je préférais ça. Le Père, ça lui allait de monter un fantôme et il continuait à le faire au même rythme qu’avant.« 

Merci Joel des éditions TAURNADA pour cette récéption

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. On doit prendre une sacrée claque et il doit falloir s’armer de courage pour le lire. Merci de cette découverte, sombre découverte.

    Aimé par 2 personnes

  2. J’ai trouvé la plume sobre mais percutante. J’ai adoré !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s