Cinq cartes brulées

Sophie Loubière

Fleuve noir

Résumé : Laurence Graissac grandit aux côtés de son bien-aimé frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler de jour en jour et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures ancrées à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin absolu. Mais, Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer à tout jamais…

Ressenti : Une famille dysfonctionnelle, un frère harceleur , une mère gavée aux antidépresseurs, un père suspecté d’inceste.

Une bonne fée a oublié de se pencher sur le berceau de Laurence, et dès le plus jeune age la petite fille va être le souffre douleur de son frère Thierry , un harcèlement psychologique. Tyrannisée, elle ne peut se défaire pourtant de son emprise, sans oublier ce père qui joue avec elle à « la petite bête qui monte, monte, qui descend… » un avenir plutôt sombre s’annonce, les traumatismes de la vie d’enfant influant sur la vie d’adultes, des répercutions psychologiques. Une enfance douloureuse, dévastatrice. Un jeu de cartes tronqué pour aborder la vie avec insouciance. La seule solution est la nourriture qui devient un palliatif à la douleur, gommer ce corps de jeune fille. La boulimie est son refuge. Toute sa vie n’est qu’une succession de rencontres malheureuses, de mal être ,de mauvaises décisions, et puis un jour la roue tourne , lorsqu’elle rencontre le Docteur Beshert, l’heure de la revanche a sonné, libératrice et jouissive. Une rencontre entre deux être malmenés, une rencontre qui sera le déclencheur morbide et mortuaire.

Cinq cartes brûlées s’est être complètement retournée par l’auteur. Un thriller psycho-psychiatrique totalement dingue, une plongée dans un esprit malade, un chemin vers l’inéluctable. Une manipulation mentale machiavélique, malsaine…Le thème de la boulimie abordé avec beaucoup de simplicité, beaucoup de pudeur. Un livre poignant qui prend aux tripes jusqu’à la douleur.

Un roman noir ou l’auteur nous livre des thèmes difficiles, comme la famille, le divorce, la dépression, le chômage, la folie le tout écrit avec une belle plume et des mots qui claquent. Une poésie dans le noir, des émotions à fleur de peau, une dimension vers la tragédie inéluctable. Une alternance dans les chapitres, entre le ressenti de Laurence, le narrateur, des extraits de journaux. Des chapitres courts addictifs, un livre que l’on ne peut lâcher. Une intrigue, un suspens , une fin qui laissent pantois, qui ne nous épargnent pas et nous amènent à réfléchir. Un choc!!

Merci aux éditions Fleuve

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tu suscites vraiment ma curiosité pour ce roman qui a de très bons échos un peu partout sur la blogosphère. C’est ma PAL qui ne va pas être contente ^^ 😉

    Aimé par 1 personne

  2. excellent 😅 passe une excellente soirée ☀️

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s