L’héritage Davenall

Robert Goddard

Sonatine editions

résumé : 1882, St John’s Wood. Un homme se présente aux portes de la maison de Constance Trenchard, prétendant être sir James Davenall, son ancien fiancé, disparu une semaine avant leur mariage et que tout le monde croyait mort. Elle le reconnaît mais toute la famille Davenall, surtout sa mère et son frère, Hugo, héritier du domaine de Cleave Court, prétend qu’il s’agit d’un imposteur.

Aucune description de photo disponible.



ressenti : 1882 Saint John’s Wood.
Un homme se présente aux portes de Constance Trenchard, prétendant être Sir James Davenall, son ex-fiancé disparu mystérieusement 11ans plus tôt, un homme déclaré mort car il avait laissé une lettre de suicide, mais son corps n’avait jamais été retrouvé.
Petit problème sa mère et son frère voit en cet homme, revenu réclamer son heritage, un imposteur.
Est-il réellement James Davenall ?

Un roman ambitieux, un pavé de 700 pages, une quatrième de couverture prometteuse.
Les Davenall, une famille d’aristocrates aux secrets bien gardés. Une aristocratie ou pouvoir, argent et vengeance sont les maîtres mots, une famille écrasée par les non-dits sur plusieurs générations et les révélations parfois s’avèrent destructrices et signent la fin d’une société qui s’étiole.
L’auteur garde un suspens pesant jusqu’à la fin et c’est une pleine réussite au vue du nombre de pages.
Mais les chapitres sont bien trop long, les sentiments parfois surjoués et l’ex-fiancée naïve mais dû certainement à l’Epoque.
L’atmosphère se fait lourde, les nombreux rebondissements accentuent ce sentiment d’oppression et les pièces du puzzle s’assemblent.
Une intrigue intéressante où l’auteur sème le doute et l’envie de connaître la vérité nous amène à continuer. Une intrigue rondement menée, une écriture soutenue mais fluide.
Malheureusement il y eut pour moi trop de longueur, de lenteur.

Je vous invite à le découvrir par vous même

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Cécile dit :

    Il me fait très très envie mais ce que tu dis des lenteurs me fait hésiter…

    Aimé par 1 personne

    1. D’autres ont aimé 😊 notamment Pascaline du blotg lire et courir

      Aimé par 1 personne

  2. Dommage pour ce livre. Je te souhaite une excellente soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ça ne l’a pas fait et c’est dommage car l’écriture est agréable, l’intrigue en soi est originale mais je m’y suis parfois ennuyée, on ne peut pas tout aimer 😏.
      Pascaline a beaucoup aimé

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est clair, il y a des lectures qui peinent à nous emporter. Oui j’ai lu la chronique de Pascaline. Un livre qui divise 😉

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s