Lesions Intimes

Christophe Royer

Taurnada

Sortie le 12 septembre 2019

résumé : Nathalie Lesage, capitaine au caractère bien trempé, travaille au sein de la brigade de répression du proxénétisme. Une des branches de l’organisation « Gorgona », spécialisée dans un certain genre de soirées parisiennes, va l’amener à côtoyer un milieu où règnent la perversion et les pratiques extrêmes.
Victime d’un banal accident, son enquête va prendre une tournure inattendue. Dans le même temps, le décès de son frère va l’obliger à renouer avec son passé.
Tout va alors se mélanger et entraîner Nathalie vers l’inimaginable…

Aucune description de photo disponible.


« Tel un christ sur sa croix, il était debout, nu, les bras écartés, le bassin bloqué, les jambes serrées, les chevilles et les poignets attachés »


Le capitaine de Police Nathalie Lesage, au caractère bien trempé travaille à la brigade de répression du proxénétisme.
Elle côtoie l’horreur et l’innomable continuellement. Une enquête sur « la Gorgona » une organisation qui regroupe les perversité à l’état pur, des détraqués qui s’attaquent aux plus faibles pour assouvir leurs fantasmes les plus horribles.

C’est glauque, trasch, malsain, à la limite du supportable.

Dès le prologue, « la mise en bouche » on est scotché, les scènes font froid dans le dos, on est dans le vif du sujet entre meurtres et mutilations.
.
Nathalie, au fil de l’histoire, va être impliquée plus qu’elle ne le veut, une femme meurtrie que cette enquête peut faire basculer de l’autre côté, une enquête qui fait remonter un passé enfoui au plus profond de son être, un traumatisme violent.
Un personnage attachant, profond que l’affaire complexe va atteindre dans son corps et son âme, « la gorgona » nous plonge dans le monde de la nuit, dans la noirceur la plus extrême de la perversité humaine, la pédophilie, les pratiques insoutenables proche de la nausée.
Chercher l’extrême pour assouvir les pulsions les plus vils, l’homme n’est qu’une bête.
Un livre palpitant malgré l’horreur de l’histoire, d’autant plus flippante et insupportable quand on sait que l’auteur s’est inspiré de faits divers.

Une réalité insoutenable, des détraqués en liberté en toute impunité, des atrocités dont les victimes ne se relèveront jamais, marquées à vie.

Christophe Royer a une écriture maîtrisée, incisive sans voyeurisme, un livre qui marque les esprits, qui choque par le réalisme des descriptions des scènes.
Un livre à ne pas mettre dans toutes les mains.
C’est son premier thriller et il est plutôt réussi, juste un bémol parfois quelques longueurs. Il reste cependant pour moi une très bonne lecture.1 sem

Merci aux editions Taurnada

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Oui, ce livre ouvre les yeux du lecteur sur des pratiques ahurissantes !

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s