Un fruit Amer

Nicolas Koch

De Saxus

28 février 2019

498 pages

auteur : Nicolas Koch, 38 ans, est un passionné de littérature, et plus spécifiquement de polar. Une passion qui est aussi son métier : il est correcteur, maquettiste et auteur

Résumé : Comté de Woodbridge, Alabama, 1963.
En pleine ségrégation raciale, le Ku Klux Klan répand la terreur au nom de la suprématie blanche alors que la communauté noire fait entendre sa voix pour obtenir plus de droits. C’est dans ce contexte explosif qu’un fait divers va mettre le feu aux poudres. Un matin, le corps d’une jeune blanche violée et battue à mort est retrouvé dans les bois. Elle n’est autre que la fille d’un riche entrepreneur de la région qui est lui-même membre du Klan. 
Qui a bien pu la tuer ? Pour les autorités, ça ne fait aucun doute : c’est l’œuvre d’un Noir. Peu avant le drame, la victime avait écrit au FBI, car elle craignait pour sa vie. Le Bureau dépêche alors sur place l’un de ses agents afin de tirer l’affaire au clair. Ce dernier va découvrir qu’elle a été tuée et il va se retrouver au cœur de la haine des hommes, face à une vérité dérangeante… 

ressenti :

« Cette ville avait la faculté d’aspirer et de vider les êtres de leurs substances, pour n’en faire ressortir que la lie pourrie. Quelque chose de nuisible, comme un cancer , planait au dessus de la ville, prompt à se répandre et à dévorer jusqu’à l’aine. »

Alabama, 1963, Une jeune fille blanche est retrouvée, sauvagement violée. Dans cette petite ville de Woodbridge, les suprématistes blancs répandent la terreur , le KKK oeuvre dans l’ombre et pointe vite du doigt un activiste noir, « un fruit amer » comme tueur. Ce meurtre met le feu au poudre et rend explosif le climat étouffant. Dwayne Olsen , agent du FBI, arrive en ville pour résoudre le meurtre de la jeune fille. La révolte gronde, la ville s’embrase. L’agent Olsen se retrouve dans une Amérique à la croisée des chemins, une Amérique ou les noirs ont juste le droit de se taire et subir., l’esclavage est encore présent, les virées punitives ont encore lieu. Une Amérique pleine de haine qui retrace les moments les plus sombres de l’humanité. Un thriller au suspens exaltant mêlant fiction et faits historiques,un roman dérangeant, un monde ou des notables ségrégationnistes ont les mains ensanglantées des ‘négros » sans impunité. Un livre réaliste, addictif, un page turner brutal et immersif, une écriture fluide, émotionnelle, exaltée. Une communauté conquérante prête à laisser des vies , une communauté en marche face à la violence inéluctable, une histoire pour la liberté des noirs. La fin abrupte m’a frustrée 🙂 surtout parce que je n’avais pas envie de quitter Olsen, Rose….

Une belle découverte que Nicolas Koch, qui sera présent à Paris et que j’aurai plaisir à suivre lors d’autres romans.

A découvrir indubitablement

Merci aux éditions Desaxus pour cette réception

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. lebouquinivre dit :

    Merci pour cette découverte qui a l’air fort passionnante !

    Aimé par 2 personnes

  2. chapitrealire dit :

    Je viens justement de le terminé et j’ai vraiment bien aimé 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Il est vraiment bien un très bon premier polar

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s