ANNABELLE

Lina Bengtsdotter

MARABOUT/MASSE CRITIQUE BABELIO

Sortie 6 mars 2019

auteure : a grandi à Gullspang, en Suède, habite près de Stockholm. Annabelle est son premier roman

résumé :En quittant Gullspang à l’age de 14 ans, Charlie Lager s’était juré de ne plus jamais y retourner. Mais cette petite ville perdue en plein coeur de la Suède où chômage et alcool ont peu à peu érodé tout espoir d’un avenir meilleur, est aujourd’hui sous le feu des projecteurs. Annabelle, 17 ans, a disparu au cours d’une fête à laquelle elle avait pourtant interdiction de participer. Cela fait quatre jours qu’elle n’a plus donné signe de vie.

Devenue inspectrice à la brigade criminelle de Stockholm, Charlie est envoyée sur place pour enquêter. Fugue, enlèvement, suicide, meurtre? Toutes les hypothèses sont permises. Toutefois, une chose est sure : pour retrouver Annabelle, Charlie devra combattre ses vieux démons et déterrer ce qu’elle avait mis tant d’années à enfouir au plus profond d’elle-même.

Ressenti : Gullspang endroit perdu à deux heures de Stocholm, où règne la pauvreté, où les seuls moyens pour les jeunes de s’amuser sont l’alcool, le sexe et la drogue. Un soir après une de ces fêtes habituelles, un soir où les interdits sont franchis,Annabelle disparaît. Jeune fille aussi intelligente que belle, qui suscite le désir dans les yeux des hommes. Annabelle à la mère névrosée, psychologiquement dérangée… Charlie Lager enquêtrice de la police criminelle de Stockholm est envoyée sur l’affaire, 19 ans plus tôt elle s’était juré de ne plus retourner dans ce bled paumé qui l’a vu grandir, ce bled où tout espoir de s’en sortir est infime. Un endroit ou chacun se connait, s’épie, se soutient.

« un monde ou les adolescents devaient s’assommer à coups de drogues, pour supporter tout ça »

Un roman à trois histoires, celle de l’enquête et surtout Charlie, on vit le jour de la disparition d’Annabelle et un retour dans le passé Rosa et Alice « avant », 3 histoires distinctes mais qui finiront par se rejoindre et prendre tout son sens.

Au delà de la disparition d’Annabelle c’est le passé de Charlie qui resurgit, j’ai aimé ce personnage borderline élevée par une mère névrosée, j’ai aimé ses blessures, ses failles, une jeune femme seule socialement inapte, portée sur la bouteille, qui se prend en pleine face un passé dont elle n’a jamais guéri, un passé qu’il faut régler pour aller de l’avant. Dans le même temps l’urgence de l’enquête ne permet pas de s’apitoyer, la vie ne tourne pas toujours comme on l’imagine et les gens que l’on a connus, ne sont plus tels que l’on croyait. Un voile se lève et on se prend au jeu, l’auteure donne du rythme aux chapitres courts à l’écriture fluide, on enchaîne la lecture, pour ne plus lâcher le livre tellement l’histoire est prenante, tellement l’envie de retrouver Annabelle, de connaitre l’histoire de Rosa et Alice, de voir les fantômes du passé de Charlie s’envoler…Mais est ce une finalité?

« Elle ne s’aventurait jamais à décrire la sensation que lui donnait la lecture, celle de pénétrer d’autres mondes, de se dépouiller de sa réalité de devenir quelqu’un d’autre, ailleurs »

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s