San Perdido

David ZUKERMAN

Calmann Levy

2 janvier 2019

auteur : Né en 1960 à Créteil, David Zukerman a été successivement ouvrier spécialisé, homme de ménage, plongeur, contrôleur dans un cinéma, membre d’un groupe de rock, comédien et metteur en scène. Pendant toutes ces années, il a également écrit une quinzaine de pièces de théâtre, dont certaines furent diffusées sur France Culture, et quatre romans qu’il n’a jamais voulu envoyer à des éditeurs. San Perdido est sa première publication. 

Résumé : Un matin de printemps, dans la décharge à ciel ouvert de San Perdido, petite ville côtière du Panama aussi impitoyable que colorée, apparaît un enfant noir aux yeux bleus. Un orphelin muet qui n’a pour seul talent apparent qu’une force singulière dans les mains.
Il va pourtant survivre et devenir une légende. Venu de nulle part, cet enfant mystérieux au regard magnétique endossera le rôle de justicier silencieux au service des femmes et des opprimés et deviendra le héros d’une population jusque-là oubliée de Dieu.

Qu’est-ce qu’un héros, sinon un homme qui réalise un jour les rêves secrets de tout un peuple ?

Ressenti :

San Perdido petite ville côtière de Panama des années 40-50 une petite île ou les nantis s’enrichissent sur le dos des opprimés, ou les hommes abusent de violence sur les femmes et les enfants. Une ville de pauvreté, de perdition, d’alcool, de corruption, de prostitution. D’une décharge à ciel ouvert sort de nulle part un petit bonhomme à la peau noire, mutique aux yeux si bleus et intenses que l’on s’y perd, un enfant de 10 ans aux mains puissantes qui va faire naître la légende de « la langosta », »La Mano » Yerbo Kwinton. Personnage central de ce livre, personnage énigmatique que l’auteur nous fait découvrir et distille avec parcimonie au fil des pages,son histoire. Défendre les opprimés, les plus démunis, celui qui ne dit mot se confond avec les ombres pour sonder la beauté ou la noirceur de l’âme humaine.

Une histoire originale haute en couleurs, un panel de personnages qui traversent ce roman fort puissant noir. Un livre aux multiples sensations qui anime le cœur. Un roman rythmé qui éveille les sens, des images flamboyantes, une ville de violence, de sexe , d’amour, une ville impitoyable. Un roman ou les odeurs nous prennent à la gorge , l’odeur putride de la décharge, celle des corps qui s’emmêlent, du whisky ambré, du cigare, du café… Un intrigue exotique, entre réalisme et fantastique.

Une écriture poétique qui transporte dans ce lieux aux couleurs intenses.

Un premier roman éblouissant , dépaysant, passionnant. Un livre magistral

David Zukerman un magnifique conteur . Un coup de cœur.

Merci aux Editions Calmann Levy pour cette découverte

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. stelphique dit :

    Il a l’air top!!Merci pour ce joli coup de coeur!

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s