Le pays des oubliés

Mickael Farris Smith

SONATINE

17 Janvier 2019

Auteur : américain, il vit à Oxford, Mississippi.

Résumé :
Abandonné à la naissance, Jack est passé d’orphelinats en foyers, avant que Maryann, une lesbienne mise à l’écart par la bonne société de Louisiane, le prenne sous son aile. Aujourd’hui celle-ci vit ses derniers jours et sa propriété est menacée par les banques. Jack, qui veut à tout prix conserver cet héritage, doit trouver l’argent nécessaire. Mais, le corps cassé par une vie de combats, ravagé par de multiples addictions, il ne se sent plus la force d’avancer. D’autant plus qu’il doit aussi affronter Big Momma Sweet, qui règne sur cet empire du vice qu’est le delta du Mississippi. 

Ressenti : 

Je découvre cet auteur et cette histoire sombre « le pays des oubliés » « le trou du cul du monde » un milieu rural perdu, un lieu de misère, de chômage , de galère. Des personnages troublants attachants paumés et torturés au passé sombre à l’avenir incertain, au présent désespéré.

Jack Boucher un homme cassé, jouant de ses poings se nourrit de pilules bleues ou rouges afin de calmer ses douleurs, un homme désabusé mais qui espère toujours cette lueur de bonheur. Un homme à l’enfance malheureuse, abandonné par ses parents, de foyer en famille d’accueil, avant d’être recueilli par Maryann une exclue de la vie une lesbienne, et dans une Amérique puritaine l’homosexualité est une tare. Maryann dont la mémoire fout le camp, va perdre sa maison . Jack doit trouver l’argent quitte à signer avec le diable , il lui doit cette loyauté, cet amour, cette fidélité. Jouer de ses poings une dernière fois, payer ses dettes. Ne pas baisser les bras. Dans cette quête Jack rencontre Annette jolie jeune femme sans attache, qui a fait de son corps tatoué une oeuvre d’art. MFS nous emporte dans une ambiance sombre, violente ou les plus démunis n’ont plus d’issue. Des vies de désolation, des mauvais choix, des mauvaises rencontres. La vie s’acharne et détruit tout sur son chemin, pas la bonne famille, pas né au bon endroit, au bon moment…. Une condition humaine ou l’ombre du désespoir plane dès le berceau. Des cicatrices qui marquent le coeur et le corps et enveloppent les âmes d’une noirceur profonde. Une ambiance lourde de désolation, d’abandon, de brutalité, de chagrin et de tristesse. Dans ces tourments, la résurgence des souvenirs de Jack avec Maryann donne une bulle de bonheur , de tendresse. Mickael Farris Smith a un énorme talent , une écriture édifiante, poignante, descriptive qui brise le coeur et dans cette douleur une envolée lyrique et poétique qui laisse peut être espérer que demain sera meilleur…

Merci aux éditions Sonatine pour cette découverte

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. lebouquinivre dit :

    J’ai adoré « Nulle part sur la terre » et là je suis en train de lire celui ci… mais quelle écriture, que de personnages tourmentés aux histoires de vie douloureuses… un énorme coup de cœur!

    Aimé par 2 personnes

    1. Mais tout à fait un livre noir sombre intense

      Aimé par 2 personnes

  2. Hâte de le lire celui là. Bravo pour ton blog, je m’abonne. Bon weekend 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s