Anatomie d’un scandale

Sarah Vaughan

Préludes éditions

Janvier 2019

auteure : anglaise, études d’anglais à Oxford, Sarah Vaughan s’est consacrée au journalisme. Elle a travaillé pendant onze ans au Guardian avant de publier « La meilleure d’entre nous », son premier roman, puis, en 2017, « La ferme du bout du monde ».

Résumé :

Kate vient de se voir confier l’affaire de sa vie, celle qui accuse l’un des hommes les plus proches du pouvoir d’un terrible crime. Kate doit faire condamner James Whitehouse. Sophie adore son mari, James. Elle est prête à tout pour l’aider et préserver sa famille. Sophie doit trouver la force de continuer comme avant.
Comme avant, vraiment ? Quels sombres secrets dissimule le scandale, et à quel jeu se livrent réellement ces deux femmes et cet homme ?

ELLE VEUT LE DÉTRUIRE. ELLE VEUT LE SAUVER. LA VÉRITÉ EST UNE CHOSE DANGEREUSE.

Ressenti : Un thriller psychologique addictif ou dès les premières pages le roman ne nous lâche plus, les chapitres courts et l’alternance des protagonistes accentuent ce sentiment. Un roman qui dissèque la vie privée et la vie professionnelle, ou derrière les portes la vérité est tout autre. Un roman qui pointe du doigt cette jeunesse dorée à qui l’on fait croire que le monde leur appartient parce qu’ils sont beaux et riches. Une certaine légitimité dans leurs années d’étude pour des actes plus ou moins reluisants , il faut que jeunesse se fasse avant de rentrer dans le grand bain des politiciens. Une jeunesse qui abuse des drogues du sexe et de l’alcool, des jeunes hommes qui profitent des filles « ces petites putes qui ne demandent que cela »

Anatomie d’un scandale c’est Kate l’avocate des crimes sexuels, bourreau de travail sans vie personnelle, ténue, coriace, James Witehouse homme politique charmeur charmant au sourire ravageur accusé de viol, et Sophie, l’épouse celle qui soutient, épaule, aime. 3 personnages qui se retrouvent au sein du tribunal.

Un sujet d’actualité ou l’argent, le statut social font croire que tout est permis même innommable : le viol en toute impunité.

Les rouage de la justice pour viol sont difficiles à démontrer car ne reposent souvent que sur des paroles. Et il est plus facile de donner la présomption d’innocence à un homme en vue, charmant, intelligent qu’à une jeune femme belle et sexy, ce monde est encore trop régit par les hommes pour que cela change.

Sarah Vaughan nous décrit trois personnages torturés pour certains, machiavéliques pour d’autres, 3 personnages dont la vie va basculer. Un roman puissant époustouflant au rythme soutenu, une intrigue chronologique, bien emmenée, un roman captivant au sein du monde politique, son passé, ses mensonges, ses secrets pas si éloignés de la réalité.


Il suffit de traîner un peu dans les allées d’un tribunal pour constater à quel point une existence peut être précaire. N’importe qui peut voir son monde s’effondrer pour un faux pas : il suffit pour cela, l’espace d’un quart de seconde fatal, d’enfreindre la loi. Surtout lorsque l’on est pauvre.

Mon premier de l’auteur un livre plus que réussi, un livre à lire.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. stelphique dit :

    Même si c’est un sujet difficile, je pense qu’il pourrait bien me plaire. Tu m’as convaincue avec cet avis! 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s