GLAISE

Franck Bouysse

livre de poche

auteur : né à Brive en 1965, Franck Bouysse est enseignant en Biologie à Limoges. Il voue depuis longtemps une passion pour la lecture de romans noirs, thrillers, une passion qui le pousse à écrire lui-même. En 2004, il publie un premier roman « La paix du désespoir »  en 2007, avec son premier roman noir « L’entomologiste » en 2008 « Le Mystère H. » grossir le ciel en 015

Résumé : 
Au pied du Puy-Violent dans le cantal, dans la chaleur d’août 1914, les hommes se résignent à partir pour la guerre. Les dernières consignes sont données aux femmes et aux enfants: même si on pense revenir avant l’automne, les travaux des champs ne patienteront pas.
Chez les Landry, le père est mobilisé, ne reste que Joseph tout juste quinze ans, en tête à tête avec sa mère et qui ne peut compter que sur Léonard, le vieux voisin. Dans une ferme voisine, c’est Eugène, le fils qui est parti laissant son père, Valette, à ses rancœurs et à sa rage: une main atrophiée lors d’un accident l’empêche d’accomplir son devoir et d’accompagner les autres hommes. Même son frère, celui de la ville, a pris la route de la guerre. Il a envoyé Hélène et sa fille Anna se réfugier dans la ferme des Valette. L’arrivée des deux femmes va bouleverser l’ordre immuable de la vie dans ces montagnes.

Ressenti :

                   « On passa de l’été à l’hiver par un mince trait d’union teinté d’ocre et de rouge »

#glaise est un roman poignant rural entamé sous une orageuse lumière d’août, la fureur des canons de la grande guerre. Un drame saisissant où l’on s’épuise au travail pour éviter de penser à la guerre. Un roman noir ou l’auteur nous décrit le monde paysan, d’une plume riche et poétique, un monde brut, difficile, pauvre, gris, désolé sans fard où la violence fait rage autant sur les champs de bataille que dans les champs de blé.
Les mots et les maux claquent et résonnent en nous d’une vérité crue, bouleversante. Les drames ne sont que plus horribles et sordides. La misère, la désolation hante la campagne mais aussi l’espoir et les prémices de l’amour adolescents. Les mots de Franck Bouysse sont forts et puissants, une envolée lyrique dans la noirceur de l’âme humaine, de la bestialité faîte homme. Un petit village du Cantal où l’orage amorce une ambiance étouffante où ceux qui restent se déchirent, une tension palpable, une tragédie angoissante qui en laissera plus d’un dans la tombe. Et au loin dans les montagnes, une lueur d’espoir transperce le ciel…

Faut croire que ce qu’on a vécu enfant rien ni personne peut le retirer, que c’est pour toujours dedans.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. couriretlire dit :

    J’adore cet auteur et son univers 💕

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s