Horrora Borealis Nicolas Feuz Livre de poche 2018

auteur : Nicolas Feuz est né en 1971 à Neufchâtel en Suisse, il a étudié le doit, obtenu le brevet d’avocat et exercé comme juge d’instruction. Aujourd’hui procureur de la République, il s’est lancé dans l’écriture de romans noirs en 2010.

résumé : Sur les rives du lac de Neufchatel, en Suisse, des coups de feu éclatent en plein festival de musique. Le site est évacué. La grande scène devient le théathre d’une prise d’otages. Un négociateur est dépéché sur place. Le groupe d’intervention de la police s’organise. Dans l’esprit de Walker , une seule question compte : Qu’est ce qui s’est passé en Laponie? Ses souvenirs sont flous. Mais il est clair que de longue date, il ne croit plus au père Noel. Et vous, y croyez cous encore?

 

« il fallait bien mourir un jour »

44794793_2145556879038723_5713512092410052608_n.jpg

ressenti : Horrora Borealis est un thriller puissant jusqu’à la nausée dont il est difficile de décrocher , 300 pages à toute vitesse, à un rythme effréné. on a le souffle coupé dès les premières pages l’hémoglobine nous lève le cœur, nous sommes immergés en plein massacre du Festi Neuch’. Le tueur du nom de WALKER demande un négociateur Marc  Boileau. Walker, amnésique depuis 13 ans a une phrase lancinante qui revient en boucle « Walker…qu’est ce qui s’est passé en Laponie? »

« la nuit sentait la mort, de cette odeur acre du sang frais au début de sa coagulation , de la chaleur persistante d’une splendide journée du mois de juin »

Nous remontons le temps entre présent et passé, peu à peu, l’auteur nous délivre une intrigue plus complexe que prévue ou l’urgence est palpable. Les Walker, une famille bien sous tout rapport dont les vacances au pays du Père Noel va tourner au huis clos angoissant au fin fond de la Laponie. Des personnages tourmentés  à la psychologie sombre, de la petite famille Walker au policier finlandais, en passant par le négociateur français, on se retrouve complètement bluffé, manipulé. Nicolas Feuz , par l’alternance des chapitres entre la Suisse et la Laponie, nous livre une atmosphère froide oppressante, une nuit interminable, la beauté glacée du paysage donne une dimension d’horreur, cauchemardesque. De révélation en révélation le final fait froid dans le dos, une putain d’histoire glauque. L’auteur nous livre une histoire courte, incisive au dénouement d’une vérité machiavélique.

th

merci aux éditions le livre de poche pour cette découverte

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. stelphique dit :

    Celui là, je le veux! J’adore le titre et la Laponie m’a toujours attirée comme destination….

    Aimé par 1 personne

    1. il est top la fée, tu peux le mettre sur ta whislist
      😉

      Aimé par 1 personne

  2. Il me tente beaucoup aussi ! Allez je note !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s