Organigramme Jacques Pons Hugo Thriller Coup de cœur rtl2018

Auteur : Français. Pour son premier roman il s’est inspiré du monde de la mode, où il travaille depuis 15 ans

Résumé : La vision sans exécution n’est qu’hallucination.
Telle est la devise du célèbre patron de la Maison Louis Laigneau, fleuron du luxe français. Martelée en chaque occasion, de séminaires de créativité entre beautiful people en conference calls des membres du CoDir, elle va également devenir celle d’un tueur dont le seul but est d’anéantir de façon brutale, méthodique et cruelle l’intégralité de l’entreprise et de ses salariés.
Quelles sont ses motivations ? Quelles sont réellement ses cibles ? Pourquoi un tel déferlement de haine froide ?
Une chose est sûre: rien ni personne ne sera épargné dans la réalisation de ce mortel projet.

IMG_20181007_135834_980.jpg

Ressenti : Jacques Pons nous emmène dans l’univers impitoyable de la mode, au sein de la maison Louis laigneau.

CRÉATIVITÉ VISION EXECUTION 

Un #organigramme bien huilé avec à sa tête le directeur qui tyrannise ses employés. En pleine fashionweek j’avoue que les personnages sont stéréotypés, la réalité dépasse la fiction. Un milieu d’apparence où chacun cherche à se rapprocher du sommet quitte à écraser l’autre. Pas d’humanité dans ce monde futile, où les faux semblants sont rois. Le personnel est un outil de travail acquis à la maison corvéable à merci. Le stress, les humiliations, le burn-out touchent les plus faibles, les coups bas, l’hypocrisie sont légions, la morale n’existe pas préserver la réputation de la maison de Luxe se fait au prix de l’humain. Mais les ficelles des managers se retournent contre eux, un tueur sévit, méthodique, il agit de l’intérieur, son seul but, faire s’écrouler ce Monde d’apparences. Qui est derrière cette terrible machination ?

J’observe tout, j’analyse tout , il est aisé de glaner toutes les petites informations croustillantes que je traite comme de l’engrais précieux qui fertilise les modalités de ma vengeance

Dès le début @ponsjacques donne le ton, exécution, disparition, suicide, et la machine est en marche. La peur, la psychose s’installent, la suspicion se lit sur les visages, les cadavres s’amoncellent et personne n’y peut rien. Le tueur évolue avec bonheur parmi ses congénères, qui ont détruit sa vie. Qui est-il? Difficile de démasquer ce tueur machiavélique que l’on découvre vers les dernières pages. Et là j’ai été bluffée…. J. Pons a écrit une trame originale bien menée fluide, les chapitres sont courts et addictifs, différents éléments accélèrent la lecture, l’alternance avec la voix du tueur qui se veut le dénonciateur du système qui broie au nom de la gloire et de l’argent, nous pousse vers l’urgence avant que l’organigramme ne s’effondre, plus les pages se tournent plus la tension monte et devient explosive. Réussira-t-on à arrêter le drame ? Un final insoupçonnable. Un très bon premier roman.

 

 

Citations : 

Vous êtes tous des pièces essentielles d’un mécanisme dont la force vous dépasse mais l’action sans idée n’est que perte de temps mais la vision sans exécution n’est qu’hallucination.

Merci aux éditions Hugo thriller pour cette réception

Publicités

A propos https://evasionpolar.wordpress.com

lectrice compulsive de polars et plus si affinités auteurs : Thilliez, Norek, Minier, Tackian, Adler-Olsen, Kepler, Indriadson,
Cet article a été publié dans ROMANS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s