Un havre de paix Stanislas Petrovski French Pulp editions

 

Stanislas Petrovski  est né en 1975 sur les bords du lac Sevan, en Arménie.  il arrive en France à l’age de 17 ans. Il glissera dans une délinquance de plus en plus dure et connaîtra de nombreux démêlés avec la justice.

C’est lors de ses séjours à l’abri du soleil qu’il se découvrira une passion pour l’écriture, sombre de préférence, en commençant par les nouvelles.

Ravensbrück mon amour est son premier roman.

résumé : Avec l’Embaumeur dans les parages, la cité Océane n’est plus un Havre de paix…
Quand l’Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui paraît suspect, il ne peut s’empêcher de mettre son nez partout, de remuer la fange à ses risques et périls.
Surtout si le taulard décédé est un flic infiltré, un policier incarcéré pour faire tomber un monstre…
Qui a tué William PETIT, comment, alors qu’il était seul dans sa cellule, et pourquoi ?
Entre une affaire de corruption dans la prison, un caïd qui tente de se faire passer pour une oie blanche, c’est une nouvelle aventure plus que mouvementée pour l’Embaumeur qui a mis le doigt dans un drôle d’engrenage.

 » Polar et humour au rendez vous, l’Embaumeur enquête avec la délicatesse d’une grande claque dans la gueule »

(Olivier Norek)

ressenti : un meurtre en centre pénitentiaire du havre, et la ville est à feu et à sang,  Luc Mandoline de son métier thanatopracteur et ancien légionnaire et son frère d’arme et ami Sullivan mettent le feu au poudre pour le plus grand bonheur des lecteurs. Un petit air dans les dialogues à la « Audiard » et « Sans Antonio » et nous voilà avec une écriture pas piquée des vers et des « tartes dans la gueule » à faire rire un mort.

Une intrigue rempli d’humour, et de pudeur. Un livre rapide tant le déroulé s’enchaîne et ne fait pas dans le rififi, ni la dentelle. Pas de limite pour l’ancien légionnaire qui a carte blanche de la Maison pour découvrir le tueur et faire tomber un truand pervers pédophile, on est dans l’action la baston, la castagne tous les coups sont bons pour faire tomber le tueur quitte à en devenir un. Mais l’intrigue est retors et la situation plus complexe.

Un duo de choc attachant border-line pour anéantir les caids sous fonds musical chargé à la testosterone.

Un super moment une belle tranche de rire

 

Merci aux Editions French Pulp pour cet envoi livresque.

logo-french-pulp-editions

 

 

 

 

 

 

36263174_1845071029127840_6625631032886427648_n

Publicités

A propos https://evasionpolar.wordpress.com

lectrice compulsive de polars et plus si affinités auteurs : Thilliez, Norek, Minier, Tackian, Adler-Olsen, Kepler, Indriadson,
Cet article a été publié dans ROMANS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un havre de paix Stanislas Petrovski French Pulp editions

  1. jb n dit :

    Ce livre a l’air légèrement déjanté et j’aime ça de temps à autre! BIZ
    Elodie
    @elodieuniverse

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s