MORK Ragnar JONASSON @editionspoints Mars 2018

Auteur :Né à Reykjavik, Ragnar  Jónasson a traduit plusieurs des romans d’Agatha Christie en islandais, avant d’écrire ses propres enquêtes. Sa famille est originaire de Siglufjördur.

 

4ème de couv’ : À Siglufjördur, à l’approche de l’hiver, le soleil disparaît derrière les montagnes pour ne réapparaître que deux mois plus tard. Ce village perdu du nord de l’Islande plonge alors dans une obscurité totale…
Ari Thór veille sur la petite communauté sans histoires. Mais son collègue, l’inspecteur Herjólfur, est assassiné alors qu’il enquêtait aux abords d’une vieille maison abandonnée. L’illusion d’innocence tombe. Tous les habitants n’avaient-ils pas, au fond, une bonne raison de semer le chaos ? Elín, qui fuit un passé violent. Gunnar, maire du village, qui cache d’étranges secrets… Pour reconstituer le puzzle, il faudra aussi écouter cette voix qui murmure, enfermée derrière les cloisons d’un hôpital psychiatrique, et qui tient peut-être la clé de l’énigme.

 

« L’islande n’a pas livré tous ses secrets »

 

32780816_1821208261514117_4804832316931178496_n.jpg

 

Ressenti : J’ai découvert l’auteur en 2017 avec Snorj, j’avais adhéré et apprécié le personnage d’Ari Thor et découvrir l’Islande personnage à part entière des romans de Ragnar Jonasson.

Siglufjordur là ou rien ne se pas …. pourtant dans ce 2ème Opus nous retrouvons Ari sous une pluie battante, l’Islande plongée, pour 2 mois et demi dans l’obscurité, à la recherche du meurtrier de son supérieur.

Plusieurs personnages prennent la parole , une toile se tisse , tout le monde semble coupable, derrière les portes les violences gardent le secret. Tout le monde sait, tout le monde se tait. Une lecture facile et rapide, des chapitres courts qui s’enchaînent et qui donnent le rythme,  entre l’enquête et les passages du journal intime d’un personnage mystérieux en hôpital psychiatrique.

Qui est il? Quel lien avec le meurtre?

« Ecouter cette voix qui murmure enfermée derrière les cloisons d’un hopital psychiatrique et qui tient peut être la clé de l’énigme »

Dans la nuit la plus profonde l’on se sent perdu, et finalement Ragnar Jonasson a l’art de nous emmener ou il veut, de brouiller les pistes, de nous surprendre,et puis tout s’imbrique.Nous sommes en immersion totale dans le microcosme de la ville de Siglufjordur, une Islande pas aussi « catholique » qu’il n’y parait, une ville recroquevillée sur elle même, ou les violences conjugales , l’hérédité sont une fatalité. Des nuits interminables oppressantes, étouffantes ou l’humidité nous imprègne et nous glace les os, une ambiance lourde ou les mystères, les non-dits, les magouilles, les violences et les vengeances pèsent sur l’âme et le coeur de chacun.

« Beaucoup d’entre nous ont une face sombre que personne ne voit jamais »

 

Siglufjordur sombre dans le chaos. Les personnages, à l’image de notre malade, sont tourmentés et complexes. L’écriture est fluide, la lecture addictive, RJ nous distille les révélations avec parcimonie pour finalement arriver sans que l’on s’en aperçoive au dénouement. Dénouement surprenant et bien ficelé.

« L’Islande, un pays paisible, sans violence ? Conneries ! C’est sûr, en surface tout a l’air tranquille, aimable, mais derrière les portes closes, c’est un secret embarrassant que l’on cache. »

 

« Le temps impitoyable et la nuit arctique sont des épreuves pour la force morale de l’homme. D’autres attendent avec impatience cette période de l’année favorable au repos, à la sérénité et à la méditation. »

 

bel hommage de  Ragnar Jonasson aux  écrits de son grand père natif de Siglufjordur,  à la fin du livre :

 

« Si la tempète et l’effroi font rage, 

nul ne doit s’en effrayer 

Toujours

reviens la lumière 

Comme le printemps revient dans la vallée. »

logo-points

 

 

Publicités

A propos https://evasionpolar.wordpress.com

lectrice compulsive de polars et plus si affinités auteurs : Thilliez, Norek, Minier, Tackian, Adler-Olsen, Kepler, Indriadson,
Cet article a été publié dans ROMANS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour MORK Ragnar JONASSON @editionspoints Mars 2018

  1. jb n dit :

    Coucou! Je ne connais pas encore cet auteur mais je le note dans les auteurs à découvrir…
    Elodieuniverse

    Aimé par 1 personne

  2. dame nina dit :

    Bonjour !
    J’aime beaucoup lire l’été à la plage; du coup comme ça approche, je me balade sur des blogs comme le tien pour me faire une petite liste de livres à découvrir et là tu m’a donné vraiment envie de dévorer celui-ci !
    Merci pour la découverte !
    Belle journée !
    Amandine, I-am-the-one-who-knocks.blogspot.com

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s