NUITS SANS FIN PRESTON & CHILD edition de l’Archipel Avril 2018

Preston & Child, auteurs américains
Douglas Preston a démarré en tant qu’auteur et éditeur pour le Muséum d’histoire naturelle de New York. Il a aussi enseigné à l’université de Princeton.À la même époque, il fait la connaissance de Lincoln Child, rencontre déterminante pour leurs carrières d’écrivains.

Lincoln Child est le coauteur, avec Douglas Preston, d’une dizaine de thrillers à succès: Le violon du Diable, Le livre des trépassés, La chambre des curiosités, Ice Limit, Les croassements de la nuit, Mortel Sabbat(2016) …

4ème de couverture :

 

A FORCE DE TROUVER DES CADAVRES SANS TETE…

Quel point commun entre la fille d’un milliardaire, un ancien avocat véreux, un oligarque russe…?

Tous ont été assassinés à New York, la cité des ténèbres, la ville de la nuit sans fin.

Tous ont été décapités et leur tête a disparu, comme si l’assassin était une sorte de collectionneur morbide…

…PENDERGAST POURRAIT BIEN Y PERDRE LA SIENNE !

 

Ressenti : Quelle bonheur le retour de ce duo improbable, Vincent d’Agosta du NYPD et Aloysius Pendergast  agent spécial du FBI, à nouveau réunis sur une enquête quelque peu ardue, aux différentes pistes…à en perdre la tête…

Dans ce nouvel opus Preston & Child semblent faire la part belle à Vincent d’Agosta, qui parait plus pugnace, percutant face à un Aloysius perdu dans les méandres de sa vie personnelle, depuis le départ de Constance.

Le rythme démarre lentement pour peu à peu s’accélérer et devenir addictif, le suspens reste entier jusqu’au dernier chapitre, les pistes sont multiples et trompeuses. Le tueur diabolique, rivalise d’intelligence avec Aloyssius. Le coupeur de tête, telle que la presse le définit, tue avec violence. D’une âme sombre celui ci collectionne les têtes de ses victimes. La chasse à l’homme est ouverte et  D’Agosta fonce tête baissée, énervé par le peu d’intérêt que son ami donne à l’enquête.

Pendergast est encore plus mystérieux, insaisissable que d’habitude, lui si cultivé, brillant, élégant, esthète, sûr de lui,  semble absent à en perdre sa raison. Mais c’est sans compter sur un sursaut d’un Pendergast qui avec son esprit caustique, son intelligence va affronter le tueur quitte à tout perdre…

Preston & Child  rivalisent d’imagination pour nous présenter les mises en scène macabres les plus dérangeantes qui soient, une jeune fille riche retrouvé sans tête dans un terrain vague, un avocat verreux décapité dans son antre surprotégé….Mais il nous est difficile de détester ce « monstre »…On ne cautionne pas mais on comprend…

30741572_1810115532623390_4462377789688905728_n

Merci aux éditions l’Archipel pour cette réception livresque.

Publicités

A propos https://evasionpolar.wordpress.com

lectrice compulsive de polars et plus si affinités auteurs : Thilliez, Norek, Minier, Tackian, Adler-Olsen, Kepler, Indriadson,
Cet article a été publié dans ROMANS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour NUITS SANS FIN PRESTON & CHILD edition de l’Archipel Avril 2018

  1. stelphique dit :

    Je n’ai pas encore testé ce duo d’auteurs, ça a l’air vraiment sympa! Pour le moment, je ne peux leur faire une place, mais sait-on jamais un de ses jours…Merci pour ce joli avis! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s