SOEURS Bernard Minier @xo_editions 460 pages Sorti le 5 avril 2018

 Auteur :

29939066_1804088919892718_566502956_n

Bernard Minier grandit à Montrejeau au pied des Pyrénées, puis fait des études à Tarbes et à Toulouse. Il fait d’abord carrière dans l’administration des douanes comme contrôleur principal, tout en participant à des concours de nouvelles avant de franchir le pas et d’envoyer un manuscrit de roman à des éditeurs.

Il publie son premier roman, Glacé en 2011.  Glacé a très vite connu un large succès et a été traduit  dans une dizaine de langues. Il rencontre le même succès dans plusieurs pays européens.

Glacé a pour héros le commandant Martin Servaz, un policier de Toulouse profondément humain et lettré.

Le Cercle, en octobre 2012, renoue avec le même personnage et se situe cette fois dans le milieu d’une petite ville universitaire fictive du Sud Ouest.

Néteins pas la lumière 2014

Nuits 2017

et enfin SOEURS 2018 

Cinq opus mettant en scène le commandant SERVAZ.  (rétrogradé à Capitaine dans Nuit et Soeurs)

30118705_1804082953226648_1539149782_n

 

En 2015 une putain d’histoire un one shot extrêmement réussi.

Résumé :

Mai 1993. Deux sœurs, Alice, 20 ans et Ambre, 21 ans, sont retrouvées mortes en bordure de Garonne. Vêtues de robes de communiantes, elles se font face, attachées à deux troncs d’arbres.
Le jeune Martin Servaz, qui vient d’intégrer la PJ de Toulouse, participe à sa première enquête. Très vite, il s’intéresse à Erik Lang, célèbre auteur de romans policiers à l’œuvre aussi cruelle que dérangeante.

Les deux sœurs n’étaient-elles pas ses fans ? L’un de ses plus grands succès ne s’appelle t-il pas La communiante ? L’affaire connaît un dénouement inattendu et violent, laissant Servaz rongé par le doute : dans cette enquête, estime t-il, une pièce manque, une pièce essentielle.

Février 2018. Par une nuit glaciale, l’écrivain Erik Lang découvre sa femme assassinée… elle aussi vêtue en communiante. Vingt-cinq ans après le double crime, Martin Servaz est rattrapé par l’affaire. Le choc réveille ses premières craintes. Jusqu’à l’obsession.

Une épouse, deux sœurs, trois communiantes… et si l’enquête de 1993 s’était trompée de coupable ?

Pour Servaz, le passé, en ressurgissant, va se transformer en cauchemar. Un cauchemar écrit à l’encre noire.

« Immense, énorme, la foret s’étendait devant elles »

30007911_1804088723226071_1529447737_n

Ressenti :

Une intrigue qui se déroule sur vingt-cinq ans avec  Martin Servaz comme point central , un  Servaz policier débutant et Servaz 25 ans plus tard rétrogradé depuis Nuit comme capitaine.

« Une musique familière …Mahler…le bouleversant adieu final agonisant…avant le silence …douleur, contemplation et silence… »

Une enquête en deux temps 1993, 2018, une enquête que B.Minier reussira à tisser relier, une ténacité propre à son personnage Martin Servaz. On découvre le parcours du jeune policier , une partie intime qui se dévoile,  la mort de son père, une plaie béante, un père qui lui a donné l’amour de la musique avec Malher un père qui aimait le travail bien fait.

Une ode de l’amour d’un père à son fils avec Gustav.

Amour paternel et relations père fils  parfois difficiles, l’abandon, la solitude et puis c’est aussi le moment du pardon…

 Soeurs c’est aussi l’amour d’un couple qui s’éteint , l’amour qui se meurt quand le boulot est trop prenant exigeant . Soeurs c’est également une emprise de l’auteur sur le lecteur qui est flatteur pour l’égo mais les relations peuvent si l’on y prend garde devenir malsaines, effrayantes et effroyables.

« cela allait au dela d’une simple admiration…c’était d el’adulation…une sorte de culte qu’elle rendait à mon univers, à mes romans …elles vénéraient mes livres… »

Ce livre c’est également l’évolution des outils de recherche et d’investigation de la police,  un bond phénoménal passé sous le regard aiguisé de Bernard Minier.

Un Servaz attachant, taiseux, ou est ce l’écrivain qui se décrit? Une part d’intime que Bernard Minier distille le long de ce roman, des paysages toujours aussi descriptifs dans l’écriture qu’ils deviennent partie intégrante de celle-ci. Une écriture sans fioriture, brute, simple, concise, rythmée, dense, fluide et rapide. Je n’ai eu aucun ennui tellement le livre est prenant.

 

Un thriller où peur, soumission, mensonges se mêlent,  Un page turner terrible encore une fois, que Minier manie si bien, aucun temps mort aucun répit. La vengeance, le sadisme, la manipulation sont poussés à leurs paroxysmes. Et que dire de cette phobie reptilienne ? Un thriller d’une noirceur sans nom ou l’intrigue est poussée, hypnotique, envoûtante, le suspens est maintenu jusqu’au bout, le rythme est effréné, les pages se tournent, la lecture est addictive .  Bernard Minier a le don des retournements de situations, les personnages en deviennent machiavéliques,  Soeurs est un livre qui prend aux tripes et au cœur, un livre qui ne laisse pas nos sentiments indemnes. Un trés bon Minier un coup de cœur pour ce 5ème opus plus abouti plus personnel.

30118705_1804082953226648_1539149782_n

« les morts ne parlent pas. Les morts ne parlent pas. Les morts ne pleurent pas les vivants. Les morts sont morts tout simplement. Mais la seule vraie tombe c’est l’oubli »

Un épilogue plein d’attentes laissant envisager un roman suivant….

 

« comment leur faire comprendre que toute sa vie se résumait à ça : une suite de choix, de décisions, et au bout du compte aucune certitude »

 

un grand merci à @xo_editions pour ce service de presse et à Monsieur @bernardminier pour ce livre et cette dédicace. En espérant que cela se reproduise….

29939743_1804089126559364_1695543157_n

Publicités

10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. lebouquinivre dit :

    Excellent !
    Olala tu me mets l’eau à la bouche ! J’ai hâte!
    Et très belle dédicace 😉

    Aimé par 1 personne

    1. oui j’ai de la chance, et c’est un trés bon Minier j’ai préféré à Nuit et c’est le meilleur des 5 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. lebouquinivre dit :

        Trop cool! Merci pour ton retour! J’ai hâte!!!

        J'aime

  2. Arf je n’ai lu que « Glacé » pour le moment…Elodie @elodieuniverse

    Aimé par 1 personne

    1. Mais Elodie voyons reprends toi 😉

      J'aime

  3. couriretlire dit :

    Mais ton article me donne très très envie de filer à la librairie aujourd’hui !!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Franchement un de mes auteurs préférés, même si j’ai trouvé Nuit moins bon j’aurai été acheté Celui ci et en toute objectivité j’ai adoré, l’intrigue sur deux périodes, un Servaz jeune des zones d’ombres qui s’éclaircissent, un soupçon d’intime de l’auteur qui se veut trés discret et c’est trés bien et certains sentiments, des comportements qui parleront à bons nombres d’entre nous. Bonne lecture 😊

      Aimé par 1 personne

  4. MN dit :

    Bonjour, grâce à votre article je suis tentée de lire ce livre! Une aubaine…car j’ai dédié mon blog littéraire aux auteurs d’Occitanie. Merci et bonne continuation! https://lesmotsdemn.wordpress.com

    Aimé par 1 personne

  5. stelphique dit :

    Quelle chance d’avoir eu en plus la dédicace! Maintenant, je sais le talent de l’auteur a captiver son lecteur, et j’espère me mettre à jour vite fait sur cette saga policière, pour pouvoir découvrir au plus vite ce Soeurs…..;)
    Super chronique! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Meri Steph venant de toi j’apprécie même si j’ai ramé pas toujurs facile à chaud de dire ce que l’on ressent en étant objective sur un auteur que l’on adore

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s